Impôts : pas de nouvelles mesures de hausse en 2015-2017

Michel Sapin le 23 avril 2014 à Paris. [Eric Piermont / AFP/Archives]

L'exécutif ne décidera aucune nouvelle hausse d'impôts pour les trois années à venir, a déclaré mercredi le ministre des Finances Michel Sapin, au cours d'une conférence de presse.

 

"Le gouvernement ne proposera pas de nouvelles mesures de hausses d'impôts ni en 2015, ni en 2016, ni en 2017", a dit M. Sapin. "Désormais, les seules contributions qui sont appelées à augmenter, le seront au titre des décisions déjà prises", a-t-il précisé.

Le ministre a cité la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) destinée à financer les infrastructures de transport et les mesures prises dans cadre du projet de loi de finance rectificative (PLFR) de fin d'année.

De même que "les mesures décidées en 2013 et avant, dans le cadre de la transition énergétique et de la réforme des retraites". "C'est le cas de la contribution climat énergie qui augmentera en 2016", a-t-il expliqué.

Parmi les hausses à attendre dues aux décisions passées figure aussi la contribution au service public de l'électricité, qui finance les énergies renouvelables et "continuera d'augmenter au cours des prochaines années". Le ministre a également évoqué la "hausse programmée des cotisations retraite, côté patronal comme du côté salarial qui augmenteront en 2016 et en 2017".

"A partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit", avait déclaré le président François Hollande sur TF1 et RTL le 6 novembre.

La majorité actuelle a augmenté les impôts sur les deux premières années du quinquennat "de 33,4 milliards, qu'il convient de comparer aux 36,5 milliards précédents en deux ans", sur les deux dernières années du quinquennat de Nicolas Sarkozy, a insisté M. Sapin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles