La Russie va vendre des devises pour soutenir le rouble

Un homme marche à côté d'un agent de change à Moscou le 4 octobre 2011. Le rouble a poursuivi sa dégringolade vendredi, atteignant le plus bas niveau de son histoire par rapport à l'euro.[Andrey Smirnov / AFP/Archives]

Le gouvernement russe a annoncé mercredi qu'il allait procéder à la vente de devises étrangères afin de soutenir le rouble, qui vient de plonger deux jours de suite et qu'il juge "extrêmement sous-évalué".

 

Contactée par l'AFP, une porte-parole du ministère des Finances n'a pas précisé les montants qui seraient mis en jeu dans ces opérations.

Après cette annonce, le rouble est reparti à la hausse, à 81,61 roubles pour un euro, contre 85,15 mardi soir, et 65,15 roubles pour un dollar contre 67,88 la veille.

Ces ventes s'ajouteront aux interventions quotidiennes de la banque centrale, qui a vendu quelque dix milliards de dollars depuis le début du mois pour tenter de soutenir le rouble, avec peu de succès.

Lors d'une réunion d'urgence, le gouvernement a par ailleurs défini des mesures destinées à assurer la stabilité financière, en jouant sur les liquidités disponibles dans le système financier, et à soutenir le secteur bancaire mis à rude épreuve face à une chute de la monnaie à l'ampleur inédite depuis le placement de la Russie en défaut de paiement en 1998.

 

Medvedev rassurant

"La Russie dispose des ressources monétaires nécessaires pour juguler la crise entraînée par le plongeon historique du rouble sans porter atteinte aux principes de l'économie de marché, a assuré mercredi le Premier ministre Dmitri Medvedev.

"Le pays dispose des ressources monétaires nécessaires pour atteindre ses objectifs économiques. Il a aussi les instruments de marché indispensables pour garantir la demande correspondante", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une réunion d'urgence, retransmise à la télévision, avec ses ministres du secteur économique et les patrons des grands groupes exportateurs, rejetant toute "régulation excessivement stricte" du marché.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles