Les abattoirs AIM se préparent au redressement judiciaire

[Loic Venance / AFP/Archives]

C'est une nouvelle restructuration dans l’agroalimentaire français.

 

Les abattoirs normands AIM ont rendez-vous ce mardi devant le tribunal de commerce de Coutances (Manche), où il demanderont leur placement en redressement judiciaire.

Placée en cessation de paiement le 24 décembre dernier, la société, qui emploie plus de 600 personnes en France, espère ainsi trouver un repreneur dans les «premiers mois» de 2015, selon la direction.

Mais les syndicats ont d’ores et déjà exprimé des craintes, alors que l’ombre de Gad plane encore sur leur avenir. Si cet abattoir breton a été repris l’an dernier, il a néanmoins perdu plus d’un millier d’emplois depuis 2013

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles