Des salariés font grève pour réclamer... un patron

Des syndicalistes de Force ouvrière discutent le 14 février 2011 au Parc des expositions de Montpellier [Gerard Julien / AFP/Archives]

Les onze salariés du magasin Leader Price de Vineuil, près de Blois (Loir-et-Cher), se sont mis en grève jeudi après-midi pour demander "un patron", a annoncé le syndicat Force Ouvrière.

 

Le magasin, situé dans une zone commerciale au sud de l'agglomération de Blois, n'a plus de directeur depuis le 6 janvier. "Notre direction nous demande d'assurer des tâches qui relèvent d'un manager de magasin, en continuant de nous payer au SMIC", se plaint un salarié, qui doit s'occuper de la comptabilité.

"Ce n'est pas nouveau. Déjà, en 2014, Leader Price avait mis du temps à remplacer un manager parti pour un autre magasin. Comme la direction a vu qu'on arrivait à faire tourner la boutique, elle recommence", ajoute-t-il.

Malgré la grève, la boutique était ouverte car la direction de Leader Price avait délégué du personnel. Des négociations ont été ouvertes, une prime sera versée aux employés et un directeur sera nommé avant le 1er avril, a promis la direction du groupe.

 

À suivre aussi

Les syndicats ont appelé à une grève «massive» et à un rassemblement à Paris, le jeudi 19 septembre, contre un projet de réorganisation baptisé «Hercule».
Mouvement social Qu'est-ce que le «plan Hercule» ? principal motif de grève des employés d'EDF
Crise sociale Mobilisation contre les retraites : pourquoi les avocats entrent dans la danse
Mouvement social Grève RATP, en direct : 340 kilomètres de bouchons cumulés en Ile-de-France à 18h30

Ailleurs sur le web

Derniers articles