La croissance américaine a ralenti au 4e trimestre

La croissance américaine ralentit[CC / 401(K)_2013]

Les Etats-Unis ont confirmé vendredi le léger tassement de leur croissance économique à la fin 2014 malgré une consommation flamboyante, et à l'heure où quelques nuages se profilent pour la première puissance mondiale.

Le produit intérieur brut (PIB) américain a gagné 2,2% entre octobre et décembre, en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, confirmant une précédente estimation mais décevant les analystes qui espéraient légèrement mieux. Les chiffres du département du Commerce confirment le léger tassement américain après la spectaculaire envolée du troisième trimestre (+5,0%). Sur l'ensemble de l'année, la croissance aura atteint 2,4%.

Sur ce dernier trimestre, les Etats-Unis peuvent toutefois se satisfaire encore une fois du dynamisme de la consommation des ménages, même si elle s'accompagne souvent d'un fort endettement.Grisés par la chute des prix du pétrole, les Américains ont mis la main au portefeuille: leurs dépenses ont augmenté de 4,4% pendant le trimestre, marquant leur plus forte poussée et leur plus forte contribution à la croissance depuis près de neuf ans.

 

Flambée de plus de 10% des importations

Les biens durables (voitures...) mais également les services comme l'assurance-maladie ont profité de cette soif de consommation, selon les données du ministère. L'expansion américaine a toutefois été freinée par le déficit commercial américain et plus précisément par une flambée de plus de 10% des importations, qui constituent un poids pour le PIB.

Le recul brutal des dépenses de l'Etat fédéral, notamment dans le secteur militaire, couplé à une nette décélération de l'investissement des entreprises ont également pesé dans la balance, selon le ministère. Et encore, la nette appréciation du dollar n'avait semble-t-il pas encore eu d'impact à la fin 2014. Sur les trois derniers mois de l'année, les exportations américaines ont ainsi maintenu un rythme d'expansion solide sans souffrir d'une perte de compétitivité.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles