L'Oréal récompense les femmes scientifiques

Les cinq lauréates du prix L'Oréal-Unesco 2015, à l'Académie des Sciences. © Stephane Cardinale / L'Oréal-UNESCO For Women in Science

Des prix et des bourses sont accordées par la Fondation du groupe pour mettre en valeur les femmes scientifiques émérites ou encore étudiantes.

 

Rééquilibrer la balance d’un milieu très masculin. C’est l’objectif du programme L’Oréal-Unesco pour les femmes et la science. Lancée il y a dix-sept ans par la Fondation du groupe de cosmétique et l’instance de l’ONU, cette initiative met tous les ans en lumière des femmes scientifiques et leurs travaux, grâce à une distribution de prix et de bourses.

Chimistes, physiciennes ou encore astrophysiciennes, cinq "chercheuses émérites" venues de continents différents ont été distinguées, comme chaque année, à la mi-mars. Parmi elles, la Chinoise Yi Xie, la Brésilienne Thaisa Storchi Bergmann ou encore la Canadienne Molly S. Shoichet.

 

Un tremplin vers le Nobel

Les lauréates ont reçu 100 000 euros et une notoriété bienvenue. "Les femmes sont peu visibles dans le monde scientifique", ­regrette Sara Ravella, directrice de la Fondation L’Oréal, qui pointe le fait que seuls 3 % des prix Nobel scien­tifiques n’atterrissent pas entre les mains d’hommes.

Dès lors, un prix L’Oréal-Unesco peut leur permettre d’intégrer une académie des sciences ou d’être nommées à des postes importants. Deux gagnantes ont même reçu le Nobel l’année suivante. Pour Sara Ravella, c’est aussi un moyen de "créer de l’émulation. Pour les jeunes qui veulent se lancer dans la recherche, ce sont des modèles".

 

Des bourses pour les étudiantes

Parallèlement, le programme permet d’attribuer plus de 230 bourses à des doctorantes et des post-doctorantes pour les soutenir dans leur démarche. Un coup de pouce financier et une visibilité opportune alors que ces études longues en découragent plus d’une.

Pour trouver les heureuses élues, la Fondation L’Oréal lance des appels à candidature dans les universités, les instituts et les ­laboratoires. Les inscriptions 2015 se poursuivent jusqu’à mardi prochain sur le site Internet

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles