Immobilier : cinq villes où investir

Lyon offre des garanties à ceux qui cherchent à investir dans l’immobilier.[Flickr / Carlos de Paz]

Lyon, Nantes, Toulouse, Bordeaux et Lille sont cinq métropoles régionales pleines de dynamisme parfaitement taillées pour investir dans l'immobilier.

 
 
Lyon : une valeur sûre pour un placement patrimonial
 
La capitale des Gaules offre des garanties à ceux qui cherchent à investir dans l’immobilier. Les indicateurs de la démographie, de l’emploi et de la part des étudiants dans la population font de Lyon une valeur sûre, voire patrimoniale.
 
Les prix se maintiennent, 4 450 euros le mètre carré en moyenne dans le neuf et 3 290 euros dans l’ancien. Les programmes qui se dessinent à Confluence, Part-Dieu, ou Gerland promettent des rendements honorables. Surtout depuis le nouveau zonage du dispositif Pinel, qui permet de fixer des loyers plus élevés.
 
 
Nantes : un marché équilibré entre l’offre et la demande
 
La proximité avec l’Atlantique et un réel dynamisme économique font de la cité des ducs de Bretagne un bon placement. Qui plus est, Nantes présente les caractéristiques d’un marché immobilier sain, équilibré entre l’offre et la demande.
 
Dans le neuf, les valeurs sont en légère augmentation, à 3 840 euros du mètre carré, mais baissent dans l’ancien (2 540 euros). Dans le centre-ville, les rendements sont compris entre 2,4 % et 3,2 %. Pour les améliorer, il faudra se tourner vers ses voisines, Rezé ou Saint-Herblain.
 
 
Toulouse : l’attractivité et la qualité de vie
 
Régulièrement classée parmi les villes les plus attractives de France, la Ville rose séduit pour sa qualité de vie et son dynamisme économique. Si bien que la métropole accueille chaque année 10 000 nouveaux habitants. Du coup, Toulouse présente une attractivité immobilière de premier ordre.
 
Les prix moyens au mètre carré dans l’ancien (2 500 euros) et dans le neuf (3 800 euros) font mieux que résister, ils augmentent, selon Explorimmo.com. Les programmes neufs y sont légion et affichent des rendements corrects. 
 
 
Bordeaux : une démographie des plus dynamiques
 
Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Bordeaux affiche des prix de plus en plus élevés dans l’ancien (3 090 euros le mètre carré en moyenne) comme dans le neuf (4 050 euros). Mais la démographie et la forte présence étudiante plaident pour considérer la perle de l’Aquitaine comme un bon investissement locatif.
 
Même si les loyers ont plutôt tendance à baisser, ils restent à des niveaux assez élevés. Autrement, quelques communes de l’agglomération méritent d’être prospectées, à l’instar de Bègles.
 
 
Lille : des prix abordables dans le neuf et l’ancien
 
La capitale des Flandres reste l’une des villes fétiches des investisseurs qui ont bien identifié les nombreux attraits de sa métropole. Avec une démographie toujours aussi galopante et ses 110 000 étudiants, Lille est un bon investissement car elle affiche des tarifs assez abordables – 3 790 euros le mètre carré en moyenne dans le neuf, 2 940 euros dans l’ancien – compte tenu du niveau des loyers.
 
Pour mémoire, Lille Métropole s’est fixée comme objectif de construire près de 6 000 logements neufs par an.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles