Le G7 met la pression sur la Russie

Barack Obama et Angela Merkel.[ROBERT MICHAEL / POOL / AFP]

Pour clôre le sommet du G7 qui s'est ouvert dimanche en Allemagne, Angela Merkel a lancé un message clair à la Russie.

 

Il n’était pas présent, mais était au coeur des débats. Ce lundi, à la clôture du sommet du G7, Angela Merkel a envoyé un message à Vladimir Poutine en assurant que les sept plus grandes puissances industrielles étaient prêtes à "renforcer les sanctions" contre la Russie "si nécessaire".

Dans leur communiqué final, les sept membres (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Royaume-Uni, Japon) ont en outre rappelé que "la durée des sanctions" était intimement liée "au respect de la souveraineté de l’Ukraine par la Russie", exclue du G8 après son annexion de la Crimée l’année dernière.

Angela Merkel est également revenue sur le dossier grec, abordés durant ces deux jours. Elle a estimé que "chaque jour compte" pour parvenir à un accord. Enfin, la chancelière allemande et ses homologues se sont prononcés pour "une diminution importante des émissions mondiales de gaz à effet de serre" et "une décarbonation de l’économie" au cours de ce siècle.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles