Immobilier : les aides possibles

Différents prêts existent pour accéder à un logement, dont certains sont cumulables.[Damien Meyer / AFP]

Ils peuvent s’avérer essentiels dans un plan de financement. Différents prêts à taux préférentiels ou nuls existent pour aider tous ceux qui veulent se lancer dans l’acquisition de leur résidence principale. Ils permettent de diminuer les mensualités de son crédit principal. Les banques considèrent ces sommes comme partie intégrante de l’apport personnel.

 
Prêt à taux zéro
 
Le prêt à taux zéro (PTZ) s’adresse aux personnes souhaitant acquérir leur première résidence principale. Sauf exceptions, ce logement doit être neuf. Le PTZ ne finance qu’une partie de l’achat et est plafonné à 89 700 euros. Il doit donc être obligatoirement complété par d’autres prêts immobiliers ou éventuellement des apports personnels. Il est soumis à des plafonds de ressources. Par ailleurs, plus les revenus sont élevés, plus la durée du prêt est courte.
 
 
Prêt action logement
 
Accordé sous condition de ressources du bénéficiaire, ce prêt (ex-1 % patronal) est destiné aux salariés (ou retraités depuis moins de cinq ans) d’une entreprise privée employant au moins dix personnes. Il permet de financer une partie de l’achat de sa résidence principale et est destiné aux primo-accédants ou alors à ceux qui doivent déménager pour des raisons professionnelles.
 
D’une durée maximum de vingt ans, son montant peut varier de 7 000 à 25 000 euros en fonction de la zone géographique mais ne doit pas dépasser 30 % du coût total de l’opération. Le taux en cours pour 2015 est de 1 %. La durée est libre mais elle ne doit pas excéder vingt ans. Pour en bénéficier, le salarié doit déposer sa demande de prêt auprès de son employeur.
 
 
Prêt Paris Logement 0 %
 
La ville de Paris propose une aide aux primo-accédants s’ils peuvent justifier d’un an de résidence dans la capitale. Il peut aussi bien s’agir d’un bien neuf, comme d’un ancien. Des plafonds de ressources sont toutefois fixés : 36 239 euros pour une personne seule et 51 127 euros pour un couple.
 
En outre, le prêt est cumulable avec le PTZ de l’Etat. Son montant va de 24 200 à 39 600 euros et doit être remboursé sur quinze ans. Pour en bénéficier, il faut se renseigner auprès des banques et établissements de crédit ayant signé une convention avec la ville de Paris.
 
 
Prêt Logement Hauts-de-Seine
 
Le département des Hauts-de-Seine propose lui aussi un prêt immobilier à 0 %. Il s’adresse aux ménages primo-accédants achetant un logement neuf et aux locataires du parc social qui souhaitent devenir acquéreurs de leur logement si ces derniers sont proposés à la vente. Il va de 12 400 euros à 57 440 euros.
 
 
La rénovation financée
 
Entreprendre des travaux de rénovation est souvent l’occasion de faire diminuer sa consommation énergétique, et donc de faire des économies. Pour encourager les particuliers à se lancer dans un tel projet, l’Etat apporte une aide qui peut prendre plusieurs formes
 
Il y a d’abord l’écoprêt à taux zéro, qui peut atteindre 30 000 euros. Pour cela, il faut recourir à des professionnels RGE (Reconnu garant de l’environnement). Autre solution : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite). Il permet de déduire lors de sa déclaration 30 % des dépenses d’équipements et/ou de main-d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique. Cette aide est plafonnée à 8 000 euros par personne et majorée de 400 euros supplémentaires par personne à charge.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles