Le Qatar en déficit budgétaire en 2016 ?

Vue de Doha en février 2015. [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

Vers un retournement de conjoncture ? Le Qatar pourrait enregistrer en 2016 son premier déficit budgétaire en quinze ans, selon des statistiques officielles.

 

L'émirat du Golfe devrait afficher un déficit fiscal de 4,9% par rapport à son Produit intérieur brut (PIB) en 2016 et de 3,7% l'année suivante, a indiqué le ministère de la Planification du développement et des statistiques sur son site internet.

Dans le même temps, le Qatar devrait enregistrer une croissance de 7,3% en 2016, alors qu'une estimation précédente évoquait le chiffre de 7,7%, a précisé le ministère.

 

Poursuite des investissements

Le gouvernement de Doha a annoncé son intention de poursuivre un programme massif d'investissements en vue du Mondial de football en 2022, en dépit du déficit envisagé.

"La chute des prix du pétrole qui a commencé en juin 2014 n'avait pas été anticipée", a expliqué Saleh Mohamed Salem al-Nabit, ministre de la Planification du développement et des statistiques.

 

La manne pétrolière en question

Si cette situation persiste, "les cours plus bas du brut rétréciront le coussin fiscal du gouvernement, mais nos considérables réserves financières fourniront un tampon suffisant", a-t-il assuré.

La Qatar a prévu d'investir 200 milliards de dollars dans de gigantesques projets d'infrastructure au cours de la prochaine décennie. Il est depuis 2010 au centre de nombreuses polémiques, en particulier sur les conditions d'attribution du Mondial-2022 de football par la Fifa.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles