Grèce : Hollande et Obama pour "favoriser une reprise des discussions"

Jean-Claude Juncker, le 29 juin 2015. [JOHN THYS / AFP]

L’ouverture lundi des marchés boursiers européens s'est effectuée avec une baisse de 4,7% de la Bourse de Paris. Celle de Francfort accuse une chute de 3%.

 

17h15 : De leurs côtés, François Hollande et Barack Obama sont d'accord pour "favoriser une reprise des discussions" apprend-on de l'Elysée.

15h50 : Angela Merkel s'est déclarée prête à de nouvelles négociations sur un renflouement de la Grèce. Des discussions qui se tiendraient "après le référendum" a précisé la chancelière allemande. 

13H30 : Un non au référendum prévu dimanche en Grèce sur les propositions faites par les créanciers, UE et FMI, serait "un non à l'Europe", met en garde le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, en appelant la population grecque à voter "oui".

13H18 : Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker se dit  "affligé" et "trahi" par l'échec des négociations.

13H08 : Nicolas Sarkozy appelle à ne pas céder face au gouvernement grec. "Que l'Europe, l'euro donne le sentiment de céder et c'est la crédibilité de tout le système européen qui sera emportée", a-t-averti

12H25La chancelière allemande Angela Merkel est "évidemment disposée" à une reprise des discussions avec son homologue grec Alexis Tsipras "s'il le souhaite", a affirmé lundi son porte-parole.

11h45Vers 11H30 (09H30 GMT), la Bourse de Francfort perdait 3,06%, Paris 3,18%, Londres 1,57%, Madrid 3,68% et Milan 3,69%.

10H50Le référendum en Grèce dimanche relève du "choix souverain" sur son maintien ou non dans la zone euro, a déclaré lundi François Hollande.

10H31 : François Hollande souligne que l'économie française n'a "rien à craindre" de la crise grecque. Le chef de l'Etat indique également qu'un accord reste possible

 

 

 

 

10H25Vers 09H30, la Bourse de Francfort perdait 4,23%, Paris 4,00%, Londres 2,15%, Madrid 4,38% et Milan 4,33%. L'euro faiblissait à 1,1081 dollar.

10H12 : François Hollande s'exprimera à l'issue du Conseil restreint réuni autour du chef de l'Etat lundi matin à l'Elysée.

10H10La Bourse de Hong Kong clôture en baisse de 2,61%.

09H55Le ministre espagnol de l'Economie Luis de Guindos a estimé lundi que la Grèce et ses créanciers pouvaient encore parvenir à un accord d'ici à mardi soir, date à laquelle expire le programme d'aide actuel à Athènes.

09H32La Bourse de Paris chutait lourdement lundi matin (-4,44%), plombée par la crise grecque et les risques importants d'une sortie du pays de la zone euro après l'échec des négociations avec ses créanciers.

09H25La Bourse d'Athènes, qui n'a pas ouvert lundi, restera fermée jusqu'à lundi prochain inclus, comme les établissements bancaires du pays dont la réouverture est prévue au surlendemain du référendum sur les négociations avec les créanciers.

09H20 : A Francfort, le Dax perd plus de 3% juste après l'ouverture.

09H14 : l'indice CAC 40 perdait 224,53 points à 4.834,64 points. Vendredi, il avait pris 0,35%.

 

L’ouverture lundi des marchés boursiers européens s'est effectuée avec une baisse de 4,7% de la Bourse de Paris. Celle de Francfort accuse une chute de 3%.

 

Après le repli des marchés asiatiques lundi matin, c’est au tour des marchés boursiers européens de chuter, déstabilisés par les risques grandissants d’une sortie de la Grèce de la zone euro après l’échec des discussions avec ses créanciers.

Les contrats à terme sur les grands indices boursiers, qui donnent une idée de la tendance à l’ouverture, reculaient très fortement une quarantaine de minutes avant l’ouverture de la séance, de 5% pour le Dax à Francfort et le CAC 40 à Paris, de 3% pour le FTSE à Londres. Paris ouvre sur une baisse de 4,7%, Francfort de 3%.

 

Référendum

Alors que les marchés voulaient croire à une issue positive comme le montrait la progression des indices la semaine dernière, la situation s’est rapidement dégradée ce week-end.

L’échec des négociations avec les créanciers a été traduit par l’annonce par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, de l'organisation d'un référendum prévu le 5 juillet.

 

Fermeture des banques

La Grèce a également annoncé la fermeture des banques jusqu’au 6 juillet et l’instauration d’un contrôle des capitaux. La Bourse d’Athènes devrait rester fermée lundi.

La Grèce ne devrait pas être en mesure de rembourser une échéance de 1,5 milliard d’euros au FMI avant la fin du plan d’aide au pays, le mardi 30 juin. Cela renforce la perspective du défaut de paiement et l'hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone euro. 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles