Aide à la Grèce : feu vert du Bundestag

"L'alternative serait le chaos.", a déclaré la chancelière allemande au Bundestag[JOHN MACDOUGALL / AFP]

Les députés du Bundestag, la chambre basse du parlement allemand ont donné leur feu vert aux négociations sur un troisième plan d'aide à la Grèce. Avant le vote, la chancelière Angela Merkel avait pris la parole. 

 

439 des 598 députés ayant participé au vote ont approuvé la demande du gouvernement de pouvoir négocier cette nouvelle aide à la Grèce. L'accord de la chambre basse du parlement allemand constituait la dernière condition posée au début des négociations

Avant le scrutin, Angela Merkel avait prononcé un discours pour tenter de ranger derrière elle la ciquantaine de députés de son propre camp opposés à ce troisième plan d'aide.

 "Il ne fait aucun doute que le résultat de lundi matin est dur pour les gens en Grèce, mais aussi pour les autres", avait souligné la chancelière.

 

Mise en garde

"Nous n'avons pas simplement pris une décision sur la Grèce, nous avons pris une décision pour une Europe forte et une zone euro forte." avait-elle lancé au cours de cette séance exceptionnelle, qui a conduit plusieurs députés à suspendre leurs vacances.

Et de mettre en garde : "si nous ne tentions pas de nous engager dans la voie ouverte lundi, nous serions irresponsables. L’Eurogroupe, la Grèce et le peuple grec méritent cette chance. L’alternative serait le chaos."

 

Sacrifices de la Grèce

En ouvrant son discours, Angela Merkel avait également reconnu et salué les sacrifices du peuple grec. "Imaginons un instant ce que cela signifierait si chez nous en Allemagne des retraités désespérés faisaient la queue devant les banques fermées et attendaient qu'on leur verse leurs 120 euros de pension hebdomadaire" a-t-elle déclaré.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles