Pour Macron, la Chine fait courir un risque à la reprise mondiale

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron le 25 septembre 2015 à Berlin  [TOBIAS SCHWARZ / AFP] Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron le 25 août 2015 à Berlin [TOBIAS SCHWARZ / AFP]

Le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron a considéré mardi à Berlin que la Chine présentait actuellement un risque particulièrement grand pour la reprise économique mondiale, et que cela nécessitait d'autant plus de renforcer la zone euro.

 

"L'économie mondiale se redresse mais pas autant que nous l'espérions (...) c'est un processus très long (...). D'un côté, nous avons des opportunités" (pétrole bon marché, taux d'intérêt bas, etc.), "mais de l'autre côté, il y a beaucoup de risques, et particulièrement la Chine aujourd'hui", a-t-il déclaré à l'occasion de la Conférence des ambassadeurs allemands à Berlin.

"Nous avons tous intérêt à ce que la Chine réussisse" son passage vers un nouveau modèle de croissance, mais "nous ne sommes qu'au milieu de cette transition" qui ne sera pas un processus "calme et facile", a-t-il ajouté, soulignant que "la Chine est le pays qui a le plus contribué à l'économie mondiale ces dix dernières années". Il a rappelé que d'autres pays émergents comme la Russie, la Turquie ou le Brésil traversaient des difficultés encore plus grandes.

"Tout cela rend encore plus important d'avoir une zone euro forte et stable", a considéré Emmanuel Macron.

Les craintes concernant la santé économique chinoise a provoqué une lourde chute de l'ensemble des marchés financiers lundi.

Vous aimerez aussi

gilets jaunes Emmanuel Macron aurait voulu annuler la limitation à 80 km/h
gilets jaunes Emmanuel Macron hué pendant sa visite au Puy-en-Velay
Mouvement social Gilets jaunes : le silence d'Emmanuel Macron pose question

Ailleurs sur le web

Derniers articles