La Bourse de Shanghai ouvre en baisse de 4,39%  

Un investisseur près d'un tableau électronique de cotations dans une société de Bourse de Shanghai le 1er septembre 2015 [JOHANNES EISELE / AFP] Un investisseur près d'un tableau électronique de cotations dans une société de Bourse de Shanghai le 1er septembre 2015 [JOHANNES EISELE / AFP]

La Bourse de Shanghai a ouvert mercredi en baisse de 4,39%, au lendemain de l'annonce de mauvais chiffres de l'économie chinoise qui ont affecté les marchés mondiaux, ont indiqué les courtiers.

 

Dans les premiers échanges, l'indice composite shanghaïen a perdu 138,94 points, à 3.027,68 points.

A la Bourse de Shenzhen, l'indice composite a reculé de 4,66%, ou 79,60 points, à 1.628,18 points.

Mardi, la Chine a annoncé une nouvelle et forte contraction de l'activité manufacturière, signe de l'essoufflement de l'économie du pays, alimentant les craintes sur la croissance mondiale et la grande nervosité des marchés.

A Hong Kong, la Bourse a ouvert en baisse de 1,07%.

A Tokyo, la Bourse toujours fébrile a démarré en forte baisse mercredi (-1,67%), mais retrouvait des couleurs à la mi-journée, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes gagnant 0,79% (+143,74 points) à 18.309,43 points. L'indice avait déjà abandonné 3,84% mardi et 1,28% lundi.

Les marchés chinois seront fermés jeudi et vendredi pour cause de congés, la Chine commémorant le 70e anniversaire de la capitulation du Japon en 1945.

"Les mauvais chiffres de l'économie et la faible confiance des investisseurs tirent maintenant vers le bas le marché", a relevé pour l'AFP Zhang Yanbing, analyste chez Zheshang Securities.

"Le marché est sur une tendance baissière et cela ne peut pas s'arrêter maintenant", a-t-il ajouté.

L'indice PMI des directeurs d'achat pour la Chine s'est établi à 49,7 en août, contre 50 en juillet, selon le chiffre officiel dévoilé par le Bureau national des statistiques (BNS).

Il s'agit du plus bas niveau enregistré par cet indice officiel depuis août 2012.

L'activité manufacturière en Chine est le pilier traditionnel de sa croissance et deux indicateurs, l'indice PMI du BNS et celui du cabinet Markit, ont montré qu'elle était clairement en repli.

Ces chiffres viennent alimenter les craintes pour la croissance mondiale et donnent la chair de poule aux marchés financiers, effrayés à l'idée que ce moteur de l'économie cale.

Les places financières ont connu un mois d'août difficile à cause précisément des craintes sur la Chine.

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a prévenu mardi à Jakarta que la croissance mondiale 2015 serait "probablement plus faible" que les 3,3% prévus par le Fonds.

Vous aimerez aussi

CAC 40 : bénéfices des entreprises [Vincent LEFAI / AFP]
Économie La France championne du monde de distribution de dividendes
Un boursicoteur devant son ordinateur à Shanghai, le 25 mars 2018 [Johannes EISELE / AFP]
Chine A Shanghai, les boursicoteurs du dimanche font leur Wall Street dans la rue
Budget Tarifs du gaz, contrôle technique, cigarettes... ce qui change en mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles