Etats-Unis : le chômage au plus bas depuis avril 2008

Un employé nettoie la façade d'un immeuble le 6 mai 2015 à San Francisco, en Californie [Justin Sullivan / GETTY/AFP/Archives] Un employé nettoie la façade d'un immeuble le 6 mai 2015 à San Francisco, en Californie [Justin Sullivan / GETTY/AFP/Archives]

Le taux de chômage aux Etats-Unis a reculé à son plus bas niveau depuis avril 2008, juste avant la crise financière, même si les créations d'emplois en août ont été décevantes, selon les chiffres du ministère du Travail publiés vendredi. 

 

Le taux de chômage est descendu à 5,1% contre 5,3% en juillet, dépassant les attentes des économistesPourtant l'économie n'a créé que 173.000 emplois en août, un chiffre décevant pour les analystes qui tablaient sur 217.000 nouvelles embauches. La baisse du taux de chômage s'explique notamment par une révision en hausse des créations d'emplois sur les trois mois précédents.

Les chiffres des créations d'emplois et celui du taux de chômage sont aussi déterminés par deux enquêtes différentes, l'une auprès des entreprises, l'autre auprès des ménages, ce qui explique souvent les disparités. Le nombre de chômeurs est tombé à 8 millions contre 8,26 millions le mois d'avant, ce qui représente également un plancher depuis avril 2008.

Même si les travailleurs ne trouvant qu'un emploi à temps partiel demeurent nombreux à 6,5 millions, le marché du travail atteint ainsi en août le seuil du plein emploi (correspondant à un taux de chômage compris entre 5% et 5,2%). C'est un des objectifs de la Réserve fédérale (Fed) américaine qui se réunit dans moins de deux semaines les 16 et 17 septembre pour décider si elle commence à relever les taux d'intérêt.

 

À suivre aussi

Etats-Unis Sur une photo improbable, un dealer pose aux côtés de centaines de kilos d'herbe et sa grand-mère de 95 ans
Etats-Unis Vidéo : un Américain qui portait son bébé tasé par la police
Le rockeur Neil Young, lors d'un concert à Québec au Canada, le 6 juillet 2018 [Alice Chiche / AFP/Archives]
Etats-Unis Neil Young veut devenir citoyen américain pour voter en 2020

Ailleurs sur le web

Derniers articles