Les salariés seniors français parmi les moins motivés en Europe

Un mécanicien et un apprenti travaillent dans un garage à Hérouville-Saint-Clair, dans le Calvados, le 24 avril 2008 [Mychele Daniau / AFP/Archives] Un mécanicien et un apprenti travaillent dans un garage à Hérouville-Saint-Clair, dans le Calvados, le 24 avril 2008 [Mychele Daniau / AFP/Archives]

 

Si un salarié français sur deux âgé de plus de 55 ans se déclare encore motivé dans sa vie professionnelle, ce score reste toutefois inférieur de plus de dix points à la moyenne des seniors européens, selon un sondage publié lundi.

D'après le baromètre annuel Edenred-Ipsos, à peine la moitié (55%) se disent encore motivés, contre 67% en moyenne des salariés seniors interrogés dans 14 pays européens.

L'absence de perspectives, très forte chez les seniors français, y est sans doute pour beaucoup: seuls 23% pensent qu'ils ont encore des possibilités d'évoluer au sein de leur entreprise, ou à l'extérieur. Contre 43% des plus de 55 ans sondés en Europe.

Une minorité pense être bien informée sur les possibilités de formation dans leur entreprise ou les évolutions de leur métier.

Amenés à apprécier leur qualité de vie au travail, les salariés français les plus âgés donnent en moyenne la note de 5,9 sur 10. Moins de la moitié (46%) sont satisfaits du respect qui leur est témoigné ou de l'intérêt porté à leur bien-être par leur hiérarchie (37%).

Au final, seulement 39% des 55 ans et plus se disent en France "souvent heureux au travail", dans la moyenne européenne (38%). Les champions du bonheur sont les Hollandais (71%).

Pour cette 10e édition du baromètre, 13.600 salariés européens, dont un échantillon représentatif de 3.000 salariés en France, ont répondu à une enquête en ligne du 9 au 21 janvier.

 

À suivre aussi

Histoire du jour Elle célèbre son 100e anniversaire avec un tour de Ferrari
Réduction en vue d'une aide pour les personnes âgées non dépendantes, colère des oppositions
Social Réduction en vue d'une aide pour les personnes âgées non dépendantes, colère des oppositions
Lorraine : Une boulangerie emploie des retraités
Travail Lorraine : une boulangerie cherche à employer des retraités

Ailleurs sur le web

Derniers articles