Une entreprise offre 6 mois de congé parental à ses salariées

L'entreprise tient à conserver les talents féminins dont elle dispose.[CC/ jarmoluk / Pixabay]

Telenor a fait ses calculs. 19% de femmes dans son management, c’est trop peu. Et pourtant ce ne sont pas les salariées qui manquent parmi les 33 0000 salariés de de groupe de télécoms norvégien qui opère en Europe et en Asie. Seulement, l’arrivée d’un enfant décourage nombre d’entre elles faute de congé parental digne de ce nom.

 

"80% de mes équipes sont des femmes explique à un quotidien norvégien Caroline Yin Yin Htay, la directrice financière de l’entité birmane du groupe. Et je viens de perdre deux employées qui ont des enfants et qui ne pouvaient pas revenir au travail en moins de deux mois, soupire-t-elle." Quand des femmes ne renoncent tout simplement à être mère de peur de mettre à mal leur carrière.

 

2 millions d'euros par an

Pour remédier à cette situation, l’état major du groupe a décidé de frapper un grand coup. "Nous voyons tellement de femmes qualifiées quitter l'entreprise lorsqu'elles ont des enfants, regrette Jon Erik Haug, le directeur des ressources humaines. Nous perdons des compétences, nous perdons de la diversité" énumère-t-il.

Telenor va donc mettre chaque année 2 millions d'euros sur la table pour proposer à ses collaboratrices du monde entier de profiter d’un congé parental rémunéré de six mois dès le 1er janvier 2016. "Un petit investissement" selon Jon Erik Haug qui espère également en faire une arme de séduction en Asie pour attirer des talents. L'entreprise s'est fixée pour objectif d'avoir 30% de femmes dans son management d'ici 2020.

 

À suivre aussi

Sécurité routière Une seule personne est morte sur les routes d'Oslo en 2019
Football Record de précocité, Ligue des champions, Keane… Tout savoir sur Erling Braut Haaland, le prodige norvégien
Norvège Bateau-tombe enterré dans un autre bateau-tombe : deux cadavres retrouvés

Ailleurs sur le web

Derniers articles