Sports d'hiver : les stations espèrent bien finir la saison

La fréquentation a globalement été 20 % inférieure à la normale à Noël. La fréquentation a globalement été 20 % inférieure à la normale à Noël.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Les professionnels de la montagne attendent avec impatience les vacances scolaires d’hiver qui démarrent ce vendredi. Leur objectif : rectifier le tir après un début de saison difficile.

Les écoliers de la zone B (Aix-Marseille, Lille, Nice, Rennes, Strasbourg...) lancent les hostilités, et seront rejoints par les autres zones au cour des quatre prochaines semaines. Un afflux que les stations espèrent massif, après une fin d'année 2015 marquée par un manque criant de neige et l’impact des attentats de Paris, en novembre. Selon Claude Daumas, président de la fédération autonome générale de l'industrie hôtelière touristique (Fagiht), «beaucoup de clients d'Asie, de Russie ou d'Amérique latine ont en effet pensé : "on ne veut pas partir dans un pays en guerre"».

A lire aussi : La panoplie du parfait montagnard

Les stations ont enregistré une chute de fréquentation de 20 % lors des vacances de Noël, les écoles de ski ont vu leur activité baisser de 25% en décembre, et les loueurs de matériel de 30%. «On a enregistré des pertes importantes, en partie compensées en janvier. Cela dit, il reste beaucoup de chemin à faire», constate ainsi Pierre Lestas, le président de Domaines skiables de France.

Si la Savoie et la Haute-Savoie sont actuellement les seules territoires à connaître un enneigement proche des normales de saison, l’arrivée de nouveaux flocons rapidement, comme le prévoit Météo-France, redonne de l’espoir aux acteurs du tourisme. D’autant que les taux de remplissage des stations pour les deux premières semaines de congés sont encourageants, dépassant déjà les 70%.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles