Paris : les commerces passés au crible dans une étude

La rue de Lévis, dans le 17e arrondissement, fait partie des artères concernées. [©2016 Google]

Un état des lieux du commerce. Entre juin 2015 et juin 2016, le nombre de boutiques a légèrement diminué (54 en moins sur 11.000 environ) dans les rues les plus commerçantes de la capitale, selon une étude publiée ce mardi par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur).

Un chiffre à nuancer, car une partie des magasins ont racheté des voisins pour augmenter leur surface. Dans le détail, trois principaux secteurs ont connu une progression importante sur la période.

Les commerces alimentaires ont la cote, (+42 établissements), en particulier ceux spécialisés dans les produits régionaux, étrangers ou bio. Les cafés et restaurants continuent de se multiplier (+9), tandis que les magasins de bricolage-jardinage (+3) ont enrayé une baisse de longue date.

A lire aussi : Paris : les magasins autorisés à ouvrir douze dimanches par an ?

A contrario, selon l’Apur, l’habillement fait moins recette (-48), tout comme les services commerciaux et les agences (-36), à l’instar de celles de voyages ou d’intérim. La décoration de maison (-16) est aussi en net recul. Par ailleurs, seuls 5 % des locaux de ces rues sont vides, contre 9 % dans l’ensemble de Paris.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles