Il risque la prison pour avoir embrassé une aveugle

Le tribunal de Plymouth [CC / Iee British Fire Rescue Pics]

Un Britannique ayant embrassé une jeune femme aveugle, puis commencé à pratiquer des attouchements, risque une peine sévère. Son cas est examiné par la justice.

 

C'est un cas d'abus sexuel atypique qui est soumis aux juges du tribunal de Plymouth (Grande-Bretagne). Stephen Hayes, 27 ans, est accusé d'avoir usurpé l'identité d'un autre pour embrasser une jeune femme aveugle et pratiquer des attouchement sous ses vêtements.

Les faits remontent à une soirée du début du mois d'août 2013. Ce soir-là, au pub "Union Rooms", aux alentours d'une heure du matin, le prévenu entreprend de danser un slow avec une autre client de l'établissement.

 

Attouchements coupables

Cette dernière, qui souffre de cécité, pense qu'il s'agit d'un autre jeune homme, rencontré plus tôt dans la soirée. Après quelques mesures du slow, elle se laisse embrasser. Mais c'est à partir du moment où les mains de son partenaire sont devenues plus balladeuses, se glissant sous ses vêtements, qu'elle a pris conscience de son erreur. D'un coup de genou, elle s'est alors débarassée de l'importun.

Si Stephen Hayes a reconnu avoir pratiqué des attouchements sur la jeune femme sans son consentement. En revanche, il a expliqué qu'il ignorait sa cécité et pensait qu'elle était consentante. Il n'est pas certain que ces arguments portent auprès du jury qui doit rendre son verdict le 27 février. Stephen Hayes risque une peine de prison ferme. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles