Il marche 33 km pour aller travailler et bouleverse l'Amérique

Il marche 33 km pour aller travailler, son histoire émeut l'Amérique.[Capture Youtube.]

James Robertson, un Américain de 56 ans, est contraint de marcher 33 kilomètres tous les jours pour aller et revenir de son travail. Son histoire a ému le pays qui s'est mobilisé.

 

James Robertson habite à Detroit et tous les jours, pour se rendre à son travail et en revenir, il doit marcher 21 miles, l’équivalent de 33 kilomètres. Relatée dimanche matin par le Detroit Free Press, cette histoire surprenante a été massivement relayée sur les réseaux sociaux.

De nombreux lecteurs on été émus par la marche quotidienne de James, dans un Etat - le Michigan - où il peut faire extrêmement froid l’hiver. C'est le cas d'un étudiant, Evan Leedy, qui "a été frappé par l'article et par la foule de gens qui le commentaient en ligne, beaucoup d'entre eux demandant comment ils pouvaient l'aider", explique le journal.

 

Elan de solidarité spontanée

Leedy a alors décidé de passer par un site de crowdfunding (financement participatif) pour collecter des dons et venir en aide à James Robertson. Et pour lui permettre, par exemple, d'acheter une voiture.

En moins d’une heure, 2.000 dollars ont été récoltés et le soir du lancement, ce sont 35.000 dollars qui ont été réunis pour James. Le 3 février au matin, le compteur affichait la somme de... 133.811 dollars ! Parallèlement, un concessionnaire automobile a même proposé à James de venir lui rendre visite et de repartir avec la voiture de son choix.

Interrogé par la presse, James Robertson a du mal à croire à cet élan spontané. « Vous êtes sérieux ? », a-t-il rétorqué, avant de se dire « flatté ».

 

Bus ou voiture ?

Parmi les autres projets évoqués pour venir en aide à Robertson : la création d'un service de minibus temporaire pour l'emmener sur son lieu de travail. Mais l’intéressé a écarté l’idée d’emblée. "Je préfère que cet argent soit consacré à un système de bus qui fonctionne jour et nuit plutôt qu'à un petit bus qui me serait réservé. Cette ville a besoin de bus disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ". 

Si Robertson s'oriente donc vers l'achat d'une voiture, la question se pose désormais de savoir à quoi seront affectés les fonds subsistants. Selon l'organisateur de la collecte, ils seront également destinés à l'amélioration du quotidien du marcheur, enfin chanceux.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles