Il déroge à un principe de sa religion pour secourir un enfant

Le port du turban, un des précepte du sikhisme.[AFP]

Pour secourir un enfant qui venait d’être percuté par une voiture, un étudiant sikh n’a pas hésité à déroger à un principe religieux pourtant essentiel.

 

Harman Singh, un étudiant habitant en Nouvelle-Zélande et originaire d’Inde, observe la religion sikhe. Selon les préceptes de celle-ci, Harman est tenu à obéir au principe des 5 K appelés aussi Panj kakke. Parmi ceux-ci, le Kesh, qui interdit de se couper les cheveux et qui contraint le sikh à se cacher la chevelure au moyen d’un turban.

Pourtant, l’étudiant de 22 ans n’a pas hésité à porter secours en toute urgence à un enfant qui venait d’être victime d’un accident de la circulation devant chez lui. Il s’est défait de son turban pour tenter d’arrêter l’hémorragie. L’assistance à autrui fait également partie des préceptes sikh, explique The independant.

 

Priorité à l'enfant, pas au turban

"J'ai vu un enfant allongé sur le sol et une femme à son chevet. Sa tête saignait donc j'ai enlevé mon turban et je l'ai glissé en dessous de sa tête", explique l’étudiant. "Je ne pensais pas au turban. Je pensais à l'accident et je me suis dit 'Il a besoin de quelque chose sur la tête car il saigne'. Je crois que n'importe qui aurait fait la même chose que moi", rapporte encore Harman.

L'enfant venait d’être percuté par une voiture alors qu'il se rendait à l'école avec sa grande soeur. Harman est resté au chevet du blessé jusqu'à l'arrivée des secours. Le garçon souffre de sérieuses blessures mais son état de santé est stable.

 

 

Gagan Dhillon, un passant qui se rendait au travail s’est également arrêté pour venir en aide à l’enfant accidenté. "Il y avait suffisamment de personnes sur place, mais étant sikh moi-même, je connais le respect dû au turban. Ce n'est pas quelque chose que l'on peut enlever comme ça -les gens meurent avec leur turban sur la tête- mais lui se moquait d'avoir la tête découverte en public. Il voulait juste venir en aide au gamin", explique-t-il.

Cet acte n'est pas passé inaperçu et le héros a reçu de nombreux messages de sympathie et de remerciement pour son geste.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles