Il fait 28.000 kilomètres pour prendre en photo un manchot pour sa fille

Un manchot empereur sautant hors de l'eau, en Antarctique.[Christopher Michel [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons]

Roger Clark a parcouru plus de 28.000 kilomètres pour photographier des manchots, en hommage à sa fille Lisa, décédée d’un cancer.

Ce Britannique âgé de 71 ans voulait photographier la même espèce de manchot qui figurait sur une carte postale que lui avait envoyé sa fille lorsqu’elle était en Australie. Il s’est donc rendu, avec sa femme, en Géorgie du Sud, une île britannique située au sud-est de l’Amérique du Sud, ainsi que dans les îles Malouines.

A lire aussi : Nouvelle-Zélande : une ville construit un tunnel pour protéger les manchots

Un voyage en Antarctique

Ce voyage de 12.000 kilomètres leur a coûté les 23.000 euros laissés par leur fille en héritage. Mais en retournant chez lui à Chandler’s Ford, dans une localité du sud de l’Angleterre, Roger Clark se rend compte qu’il s’est trompé : il a photographié un manchot royal, et non un manchot empereur, comme sur la carte postale.

Pas abattu, Roger Clark décide alors de repartir, cette fois en Antarctique, où il trouve le fameux manchot empereur. Après un second voyage de plus de 16.000 kilomètres, qui lui a coûté plus de 47.000 euros, il était «submergé par l’émotion», raconte-t-il. Après avoir pris la photo, il a appellé sa femme au téléphone pour partager ce moment, avant d’écrire «Lisa» dans la neige.

Sa fille Lisa est morte d’un cancer des ovaires en octobre 2012. Elle a dit à ses parents, sur son lit d’hôpital, que son seul regret dans la vie a été de ne pas voyager davantage, rapporte The Telegraph.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles