Tchernobyl : un nouveau sarcophage dès avril

L'assemblage du nouveau sarcophage à Tchernobyl, destiné à la réduire la menace de radioactivité, commencera le 26 avril, jour de l'anniversaire de cette pire catastrophe nucléaire de l'Histoire, a annoncé mardi la présidence ukrainienne.[AFP/Archives]

L'assemblage du nouveau sarcophage à Tchernobyl, destiné à la réduire la menace de radioactivité, commencera le 26 avril, jour de l'anniversaire de cette pire catastrophe nucléaire de l'Histoire, a annoncé mardi la présidence ukrainienne.

"La construction du sarcophage à la centrale de Tchernobyl commencera le 26 avril", a indiqué la présidence dans un communiqué citant le chef de l'Etat Viktor Ianoukovitch, qui participe à un sommet sur le nucléaire à Séoul.

La première phase de l'assemblage de cette grande arche de 108 mètres de haut et d'un poids de 20.000 tonnes a déjà débuté cette année, a précisé à l'AFP la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd), chargée de la gestion des fonds prévus pour ce projet.

"Les fonds nécessaires sont disponibles et les travaux se font conformément au calendrier, sans retards, pour que la nouvelle enceinte soit complétée et installée au-dessus du réacteur accidenté à la mi-2015, comme prévu", a indiqué Anton Oussov, porte-parole de la représentation de la Berd.

La centrale ukrainienne de Tchernobyl, située à une centaine de kilomètres au nord de Kiev, fut le théâtre de la pire catastrophe nucléaire de l'Histoire lorsque son quatrième réacteur explosa en avril 1986, contaminant une bonne partie de l'Europe, mais surtout l'Ukraine, le Bélarus et la Russie.

Les restes du réacteur accidenté ont été recouverts en 1986 d'une chape de béton, mais cette installation, construite à la va-vite, est fissurée et ne peut pas être considérée comme sûre.

Le consortium Novarka, formé par les sociétés françaises Bouygues et Vinci, avait remporté en 2007 un appel d'offres pour la construction d'un nouveau sarcophage étanche, qui sera assemblé sur un terrain contigu au réacteur, puis glissé au-dessus de la vielle chape.

Le coût total de cette opération est estimé à 1,5 milliards d'euros dont 750 millions d'euros manquaient toujours il y a un an.

La communauté internationale avait débloqué 550 millions d'euros lors d'une conférence internationale à Kiev en avril 2011, à l'occasion du 25e anniversaire de la catastrophe. Le reste a été ajouté par la Berd.

À suivre aussi

Crash du Boeing 737 : L'Iran reconnaît une erreur militaire
International Crash de l'avion 737 : l'Iran reconnaît une erreur militaire
Des autocars arrivent à Odradivka avant un échange de prisonniers entre l'Ukraine et les séparatistes pro-russes, le 29 décembre 2019 [GENYA SAVILOV / AFP]
Conflit En Ukraine, échange massif des prisonniers entre Kiev et séparatistes
Un convoi de police escortes deux autocars sortant de la prison de Lefortovo à Moscou et transportant, selon la télévision d'Etat russe, les prisonniers ukrainiens devant être échangés, le 7 août 2019 [Vasily MAXIMOV  / AFP/Archives]
International Nouvel échange de prisonniers attendu dans l'est de l'Ukraine

Ailleurs sur le web

Derniers articles