Penly: "incident très sérieux" selon Cécile Duflot

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, interrogée vendredi sur la centrale nucléaire de Penly, a parlé d'un "incident très sérieux", en déplorant un "manque de transparence" sur ces questions.[AFP]

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, interrogée vendredi sur la centrale nucléaire de Penly, a parlé d'un "incident très sérieux", en déplorant un "manque de transparence" sur ces questions.

"Le nucléaire à la française - et le nucléaire en général - c'est toujours ça, il faut tirer très fort sur la ficelle" pour obtenir des informations, a-t-elle déploré. "On essaye toujours de dire: +C'est pas grave, c'est pas grave+. C'est jamais grave".

"Je pense, au vu des informations dont on dispose, que c'est un incident très sérieux, mais que ce n'est pas une catastrophe", a déclaré l'élue francilienne.

"Il y a un manque de transparence autour du nucléaire", a-t-elle accusé.

S'il devait se passer la même chose à Penly qu'à Fukushima, "ça veut dire qu'il n'y a plus de Dieppe, qu'il n'y a plus d'habitants au Tréport pendant des centaines d'années", a-t-elle averti.

EDF a annoncé vendredi matin la fin de la fuite sur un joint du circuit de refroidissement du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), arrêté jeudi après deux départs de feu, assurant que l'incident n'avait eu "aucune conséquence sur l'environnement".

Vous aimerez aussi

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo lors d'une conférence de presse, le 23 octobre 2018 à Washington [ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP/Archives]
Diplomatie Dénucléarisation nord-coréenne : nouveau contretemps dans les négociations
International Prix des carburants : l'impact des sanctions américaines sur l'Iran
Nucléaire Le Conseil d'Etat annule le décret sur la fermeture de la centrale de Fessenheim

Ailleurs sur le web

Derniers articles