La Russie suspend l'importation de maïs OGM de Monsanto

Maïs génétiquement modifié Une plantation de maïs génétiquement modifié. [JEAN-PIERRE MULLER / AFP]

La Russie a suspendu l'importation de maïs génétiquement modifiés commercialisés par le géant américain de l'agroalimentaire Monsanto après la publication d'une étude choc sur la toxicité d'un de ses maïs génétiquement modifiés.

L'agence russe de protection des consommateurs Rospotrebnadzor indique dans un communiqué placé sur son site cette semaine que "l'importation et la commercialisation en Russie du maïs OGM NK603 (de Monsanto, ndlr) est temporairement suspendue", le temps que des chercheurs russes examinent l'étude et que l'UE fasse part de sa position sur la question.

L'équipe de Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'Université de Caen, a réalisé une étude alarmante qui recense des pathologies lourdes, notamment des tumeurs, chez des rats nourris avec du maïs génétiquement modifié commercialisé par Monsanto.

Un porte-parole de Monsanto, cité par le Wall Street Journal, a minimisé l'importance de la décision de la Russie pour son entreprise.

"La Russie est un exportateur net de céréales, donc l'impact de leur suspension temporaire devrait être minime", a-t-il déclaré.

À suivre aussi

Des dégâts irréversibles à cause de la sécheresse
Agriculture Des dégâts irréversibles à cause de la sécheresse
Sécheresse : les agriculteurs et les industriels appelés à respecter les restrictions d'eau
sécheresse Les agriculteurs et les industriels appelés à respecter les restrictions d'eau
Paris, Lille, Nantes, Grenoble et Clermont-Ferrand ont annoncé jeudi l'interdiction de l'utilisation des pesticides sur leurs territoires.
Environnement Cinq grandes villes, dont Paris, interdisent les pesticides sur leur territoire

Ailleurs sur le web

Derniers articles