Plastiques: production mondiale en hausse, l'Europe souffre de la crise

Un jeune garçon tient une bouteille de plastique et un jerrican, le 2 février 2013 dans un camp de personnes déplacées à JanJang au Soudan du Sud [Camille Lepage / AFP/Archives] Un jeune garçon tient une bouteille de plastique et un jerrican, le 2 février 2013 dans un camp de personnes déplacées à JanJang au Soudan du Sud [Camille Lepage / AFP/Archives]

La production de matières plastiques dans le monde a continué à croître en 2012 (+2,9%) pour atteindre 288 millions de tonnes (Mt), selon les chiffres de la fédération Plastics Europe, qui attend une croissance moyenne de la demande autour de 3,7% entre 2012 et 2017.

En 2012, la production mondiale de matières plastiques "a poursuivi sa hausse" avec 288 Mt, contre 280 Mt l'année précédente, tout en marquant "une légère tendance à l'essoufflement", a indiqué Plastics Europe mercredi dans un communiqué.

Selon la fédération, la demande restera en croissance entre 2012 et 2017 à un rythme annuel moyen d'environ 3,7%, mais de façon contrastée, avec des marchés traditionnels de l'Europe et de l'Amérique du Nord affichant "une croissance inférieure à la moyenne" alors que ceux de l'Asie "poursuivent leur hausse".

L'Asie représente près de 45% de la demande totale, dont près de 24% pour la Chine, tandis que l'Europe et l'Amérique du Nord (zone Alena) absorbent environ chacune 20% de la demande.

Un employé birman trie des bouteilles en plastiques le 31 janvier 2013 à Rangoun [Soe Than Win / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Un employé birman trie des bouteilles en plastiques le 31 janvier 2013 à Rangoun

"La Chine produit à elle seule plus de plastiques que l'ensemble des pays d'Europe réunis", relève Plastics Europe.

En Europe, le marché des matières plastiques souffre de la crise, souligne la fédération. La production a diminué de 3,8% en 2012, après une baisse de 2% en 2011. Platics Europe table sur une stagnation en 2013, et sur "une très légère reprise" en 2014 (+0,5%).

La baisse de la demande des plasturgistes européens "s'est confirmée" en 2012, pénalisé par ses principaux marchés (emballage, BTP, automobile), ajoute la fédération, qui note un recul de 3,2% à 45,5 millions de tonnes.

Concernant la France, Plastics Europe observe en 2012 une baisse de la production (-1,5%) et de la demande (-5,8% à 4,35 Mt).

La fédération table cependant sur une reprise de la croissance de la production en 2013 (+2,5%) et 2014 (+3%), tirée par les plastiques de spécialité, "un des points forts français".

Plastics Europe estime que "la sauvegarde d'une filière compétitive en France" passe notamment par "l'accès à une énergie à coût acceptable" et "l'accès à des matières premières concurrentielles (gaz de schiste)".

Un centre de recyclage en France [Jean Francois Monier / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Un centre de recyclage en France

La fédération relève d'autre part un déplacement des capacités de production pour suivre la demande ou l'accès aux matières premières.

Le Moyen-Orient accueille ainsi des plateformes de production, dédiées pour la plus grande part aux marchés à l'exportation de la chimie de base, qui bénéficient pour la production de polymères d'un accès à un méthane bon marché.

Aux Etats-Unis, une augmentation de 20% de la production d'éthylène est prévue à l'horizon 2017, avec des investissements de 72 milliards d'euros dans 97 projets, note Plastics Europe, en pointant un "effet gaz de schiste".

À suivre aussi

Justice Grièvement brûlé en cours de chimie, un Américain touche 59 millions de dollars
Réseaux sociaux Bac 2019 : le sujet de physique-chimie jugé trop difficile, les lycéens lancent plusieurs pétitions
récompense Le Nobel de chimie attribué à deux Américains et un Britannique pour leurs travaux sur l'évolution

Ailleurs sur le web

Derniers articles