Les balles de tennis se recyclent

Une balle de tennis de Rolland Garros, le 29 mai 2013 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP] Une balle de tennis de Rolland Garros, le 29 mai 2013 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP]

Environ 1,5 million de balles de tennis, sur les 14 millions vendues chaque année en France, seront recyclées en 2013 via l'opération "balle jaune" qui, depuis 2008, collecte les balles usagées pour fabriquer des tapis de sport pour des centres éducatifs ou des hôpitaux.

"Près de 4 millions de balles ont été collectées depuis le début de l'opération", a indiqué jeudi Jean-Luc Tenedos, vice-président de la Fédération française de tennis (FFT) en charge du pôle sociétal, lors d'une conférence de presse organisée dans le cadre du tournoi de Roland-Garros. On estime, a-t-il rappelé, qu'une balle mettra "plusieurs milliers d'années à se dégrader dans la nature".

Les balles collectées dans les clubs de tennis sont broyées et le caoutchouc, séparé de la feutrine, permet de fabriquer des terrains de sport, des aires de jeu ou des pistes d'athlétisme, à raison de 50.000 balles pour 100 m2 de sol. Des équipements dont ont bénéficié à ce jour 19 structures à vocation sociale, sanitaire ou éducative (centres rééducatifs, hôpitaux, etc.).

Le nombre de balles usagées collectées dans les clubs de tennis français devrait être de 1,5 million en 2013 contre 1,1 million en 2012 et 900.000 en 2011, soit en 2013 un peu plus de 10% des 14 millions de balles "consommées" chaque année par les 4 à 5 millions de pratiquants.

Rien que pendant la quinzaine de Roland-Garros, qui a débuté dimanche dernier, quelque 60.000 balles sont utilisées, réutilisées ensuite dans des clubs ou revendues.

"On a encore un énorme potentiel de développement", a convenu M. Tenedos, appelant à des partenariats, notamment avec les magasins de sport, pour augmenter la collecte.

"Aujourd'hui, c'est dix pour cent des balles qui sont collectées, mais avant, c'étaient 100% des balles qui n'étaient pas recyclées", a rappelé pour sa part le capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis et parrain de l'opération, Arnaud Clément.

Si une partie des balles jaunes vit une seconde vie, l'opération n'inclut toutefois pas les boîtes de balles, pour la plupart en plastique et aujourd'hui non recyclées en France. Un recylage qui serait techniquement possible, mais ces boîtes n'entrent pas dans les consignes de tri utilisées en France, explique Alexandre Friot, chargé de mission développement durable à la FFT.

Vous aimerez aussi

Il faut entre quatre et six jours pour qu'une brique grise dure comme de la pierre soit créée.
Innovation La première brique écologique créée à partir d'urine
Le robot Max AI est capable de reconnaître certains types de déchets indésirables et, avec un bras articulé, de les en écarter [FRANCOIS LO PRESTI / AFP]
recyclage A Amiens, un robot intelligent promet d'améliorer le tri des déchets
Du plastique en carburant c?est désormais possible
Environnement Transformer du plastique en carburant est désormais possible

Ailleurs sur le web

Derniers articles