Warren Buffett s'offre l'américain NV Energy pour 10 milliards de dollars

L'investisseur américain Warren Buffett , PDG de Berkshire Hathaway, le 2 juin 2010 à New York [Mario Tama / Getty Images/AFP/Archives] L'investisseur américain Warren Buffett , PDG de Berkshire Hathaway, le 2 juin 2010 à New York [Mario Tama / Getty Images/AFP/Archives]

L'investisseur américain Warren Buffett est reparti "à la chasse à l'éléphant" mercredi avec l'annonce du rachat d'un fournisseur de gaz et d'électricité du Nevada, NV Energy, une transaction qui valorise cette cible, dette comprise, à 10 milliards de dollars.

Selon un communiqué commun des différentes parties, MidAmerican Energy, filiale de la holding Berkshire Hathaway de M. Buffett, offre 23,75 dollars en numéraire pour chaque action de NV Energy, basé à Las Vegas (ouest des Etats-Unis). Cela représente une valorisation boursière de 5,6 milliards.

L'action NV Energy avait terminé mercredi, avant l'annonce de l'opération, à 19,28 dollars. Dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à la Bourse de New York, elle s'envolait, logiquement, de 23,18% pour s'ajuster sur le prix offert vers 21H30 GMT.

Le titre de Berkshire Hathaway grappillait pour sa part 0,07% à 113,11 dollars.

La transaction a été avalisée "à l'unanimité" par les conseils d'administration des deux groupes, mais reste conditionnée à l'approbation des actionnaires de NV Energy et des autorités américaines, précise le communiqué.

L'objectif est de la boucler au premier trimestre 2014.

Elle permettra à MidAmerican Energy de porter la valeur de ses actifs à 66 milliards de dollars et d'atteindre 8,4 millions de clients. NV Energy en compte, lui, environ 1,3 millions dans le Nevada.

Michael Yackira, PDG de NV Energy, le 10 août 2009 à Las Vegas, dans le Nevada [Ethan Miller / Getty Images/AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Michael Yackira, PDG de NV Energy, le 10 août 2009 à Las Vegas, dans le Nevada

NV Energy "est bien taillé pour Berkshire Hathaway, et nous sommes contents de faire un investissement de long terme dans l'économie du Nevada", a commenté Warren Buffett dans le communiqué annonçant l'opération, saluant "les valeurs, les actifs et la superbe équipe de direction" de sa cible.

Le directeur général de NV Energy, Michael Yackira, a pour sa part expliqué que l'opération offrait à son groupe "l'accès à des ressources opérationnelles et financières supplémentaires" et permettrait de "combiner l'expertise de MidAmerican dans les énergies renouvelables avec les vastes ressources renouvelables du Nevada".

NV Energy produit notamment de l'énergie solaire et géothermique.

Richard Peterson, un analyste de S&P Capital IQ, souligne que cette nouvelle transaction, porte à "plus de 20 milliards de dollars le montant des fusions-acquisitions aux Etats-Unis dans les trois derniers jours".

Le premier fabricant de hot dogs du pays, Smithfield, a en particulier annoncé pas plus tard que mercredi matin son rachat par Shuanghui, la maison mère d'un des plus gros producteurs de viande de porc en Chine, pour 7,1 milliards de dollars.

Le fabricant de produits ophtalmologiques Bausch & Lomb avait pour sa part conclu lundi un accord pour passer sous le contrôle du groupe pharmaceutique canadien Valeant pour 8,7 milliards de dollars.

Warren Buffett avait déjà fait une grosse transaction cette année avec l'annonce mi-février d'une alliance à 28 milliards de dollars avec le propriétaire brésilien de la chaine de restauration rapide Burger King afin de mettre la main sur le mythique ketchup Heinz.

Le milliardaire avait toutefois prévenu à l'époque qu'il ne comptait pas en rester là et était "prêt pour (acheter) un autre éléphant".

Vous aimerez aussi

Des militants d'Attac manifestent devant la banque HSBC, sur les Champs-Elysées à Paris, le 15 septembre 2018  [FRANCOIS GUILLOT / AFP]
Finance Série d'actions d'Attac en France pour dénoncer la finance «toxique»
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas, le 29 août 2018 [ERIC PIERMONT / AFP/Archives]
Finance Banques : les frais seront plafonnés à 200 euros pour les clients fragiles
Cédric Villani sur le prélèvement à la source : «un système multiple et ouvert»
Impôts Cédric Villani sur le prélèvement à la source : «Un système multiple et ouvert»

Ailleurs sur le web

Derniers articles