Un mystérieux champignon géant dans les Alpes

La vesse de loup peut parfois atteindre de gigantesques proportions - Photo d'illustration [CC / Daniel Jolivet]

Une vesse-de-loup d'un volume exceptionnel a été retrouvé récemment par un promeneur dans les Hautes-Alpes. Le phénomène ne manque pas d'intriguer.

 

Puy-Saint-Vincent est une commune paisible, blottie aux portes du parc national des Ecrins. En cette première quinzaine de septembre, les patures sont encore vertes en attendant les neiges hivernales qui transformeront les lieux en une station de ski prisée.

C'est là, rapporte la presse locale, dans une prairie située à proximité de l'école du village, qu'un promeneur nommé Pierre Palamaringue a fait une découverte improbable : une monstrueuse vesse-de-loup.

 

Pet de loup

Ce champignon bien connu dégage de la poussière à maturité, lorsque l'on marche dessus. C'est d'ailleurs cette particularité qui lui vaut son nom puisque "vesse-de-loup" signifie littéralement "pet de loup".

D'un poids estimé à 11,3 kilos et d'un impressionnant volume, ce specimen a de quoi intriguer. Sauf qu'il s'agit sans doute d'une espèce bien particulière des vesses-de-loup, qu'il ne faut pas confondre avec les vesse-de-loup des prés classiques.

 

A table ?

La trouvaille de Pierre Palamaringue est probablement une "langermania gigantea", ou "vesse-de-loup géante", d'une taille il est vrai très respectable. Mais des speciments, présentant des chapeaux larges de 1,20 mètre, ont déjà été identifiés.

Quant elle est jeune, elle est comestible et sa chair est réputée fondante, grillée ou frite. Le cas échéant, ce promeneur a de quoi nourrir sa famille pendant un certain temps.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles