Vidéo : Evelyne Dhéliat présente la météo du 18 août 2050

Evelyne Dhéliat présente la météo du 18 août 2050 : une vague de canicule et des épisodes orageux sont à prévoir. [Capture Youtube]

Plusieurs présentateurs météo de différents pays ont été invités par l'organisation onusienne OMM à présenter les prévisions météorologiques pour le 18 août 2050. Evelyne Dhéliat livre le bulletin alarmant de ce jeudi qui s'annonce très chaud.

 

"Regardez cette masse d'air extrêmement chaud qui englobe toute l'Europe." Ce n'est pas une carte de températures fictives que la présentatrice Evelyne Dhéliat présente en ce mois de décembre mais bien le bulletin météo du jeudi 18 août 2050 en France.

L'OMM (Organisation Météorologique Mondiale) a convié Météo France à "imaginer le bulletin météo de l'année 2050". Et c'est un bulletin pour le moins alarmant que livre Evelyne Dhéliat : une canicule dans toute l'Europe, des températures très élevées en France, 40 degrés à Paris montant jusqu'à 43 à Nîmes, de sévères orages,…

 

2014 risque d'être l'année la plus chaude

Evelyne Dhéliat rappelle que ces températures ne sont pas si fantaisistes que cela puisque la France avait déjà connu une vague de chaleur similaire avec la canicule de 2003, qui avait enregistré un record de 44 degrés dans le Gard.

D'après les scientifiques, la France risquerait de connaître une canicule un été sur quatre jusqu'en 2050, comme le rapporte la présentatrice.

Météo France avait d'ailleurs annoncé dans un communiqué le 25 novembre que l'année 2014 "se situera très probablement parmi les trois années les plus chaudes en France métropolitaine depuis le début du XXe siècle".

Et d'après l'OMM, "si les mois de novembre et de décembre confirment cette tendance, 2014 sera probablement l'année la plus chaude jamais enregistrée" au niveau mondial. L'organisation des Nations unies a enregistré une hausse d'environ 0,86°C sur les dix premiers mois de 2014 par rapport à la normale calculée sur la période 1961-1990.

Le rapport du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), publié le 1er novembre dernier, prévoit l'augmentation des phénomènes climatiques extrêmes (vagues de chaleur, inondations, pluies torrentielles, fonte des glaces, …) dans les années à venir.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles