Le président du Giec démissionne

Discours de Rajendra Pachauri lors de la réunion des experts du Giec le 25 mars 2014 à Yokohama [Yoshikazu Tsuno / AFP/Archives]

Le président du Giec, l'Indien Rajendra Pachauri, visé par une plainte pour harcèlement sexuel, a présenté mardi sa démission qu'il justifie par la nécessité pour l'organisme d'avoir "une direction forte", selon sa lettre de démission envoyée au secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon.

 

"Le Giec a besoin d'une direction forte, du temps et de l'attention pleine et entière de son président dans un avenir immédiat, ce que, dans les circonstances actuelles, je pourrais être dans l'incapacité de fournir", souligne-t-il dans son courrier.

 

Vous aimerez aussi

Des scientifiques et représentants gouvernementaux réunis à Incheon sur le climat, le 1er octobre 2018 en Corée du Sud  [Jung Yeon-je / AFP/Archives]
Réchauffement climatique Les États approuvent le rapport choc du Giec sur le climat
GIEC Le ralentissement du réchauffement climatique n'était qu'une illusion
Réchauffement climatique 2014, année la plus chaude depuis 1880

Ailleurs sur le web

Derniers articles