Des éoliennes sur la Tour Eiffel

Des touristes devant la Tour Eiffel [Miguel Medina / AFP/Archives]

La Société d’Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) a installé sur la dame de fer deux éoliennes. Un procédé visant à alimenter en énergie le premier étage de la tour.

 

Invisibles, inaudibles. Les éoliennes qui trônent désormais sur la Tour Eiffel ont été conçues de telle manière à ce que le symbole de Paris ne soit aucunement dénaturé. Avec des pales censées ne produire aucun son, et une peinture spécialement étudiée pour que les fondre parfaitement dans la charpente de la tour, les créateurs d’Urban Green Energy, chargés du projet, ont pensé à tout.

Bien entendu, l’aspect cosmétique ne fait pas tout. Placées au second niveau de l’édifice, à 127 mètres du sol pour maximiser la prise au vent, ces éoliennes devraient en effet produire 10.000 kWh par an, permettant d’alimenter en énergie le premier étage de la tour comprenant des boutiques et des restaurants en autres.

 

 

Projet de rénovation

Cette installation a été décidée dans le cadre d'un grand projet de rénovation de l’œuvre de l'ingénieur Gustave Eiffel. En fin d’année dernière, un nouveau plancher en verre avait ainsi notamment été inauguré au premier étage de la tour afin d'offrir aux visiteurs une expérience nouvelle.

Par ailleurs, des panneaux solaires et des éclairages LED ont été installés tandis que les vitrages ont été remplacés. Des travaux visant à réduire la consommation en énergie du monument. Et avec une consommation électrique annuelle de 6,7 Gwh, l’équivalent de celle d’une ville d’environ 3.000 habitants, la Tour Eiffel en avait bien besoin. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles