Le mystère du bruit de la Terre résolu

Le "bourdonnement" de la Terre n'est plus un mystère. [FLICKR / CC / Beth Scupham]

On savait que la Terre faisait du bruit, seulement on ne savait pas pourquoi. Le mystère de ce "bourdonnement" continu est enfin résolu. Il proviendrait d’immenses vagues qui atteignent les fonds marins.

 

Les tremblements de terre, c’est l’explication qui était donnée à ce phénomène  jusqu’aux années 1990. Les scientifiques connaissaient l’existence du son émis par la Terre mais le pensaient périodique.

Ce n’est que grâce à l’amélioration des capteurs qu’ils ont pu se rendre compte de la continuité du bruit, incompatible avec la théorie des tremblements de terre.

 

Des vagues infragravitaires

Si plusieurs hypothèses ont été émises par la suite, aucune n’était satisfaisante. Jusqu’à celle de trois chercheurs français, dont l’étude est publiée dans la revue Geophysical Research Letters.

Ce serait en fait la faute de vagues dites « infragravitaires ». Des vagues d’une telle ampleur qu’elles atteignent les fonds marins pour ébranler la Terre. Leur  va-et-vient provoquerait une vibration lors de l’impact avec le plateau continental en pente.

 

Audible seulement à certains endroits

Une vibration permanente, qui se traduit donc en un son perceptible seulement en certains lieux, et par certaines personnes. Les locations les plus connues pour entendre ce « chant de la Terre » se trouvent à Bristol (Angleterre), Taos (Etats-Unis) ou encore Bondi (Australie).

Seulement 2% de la population s’est plainte de ce bruit. Voici enfin la preuve que ces personnes ne mentaient pas. 

Le "bourdonnement" à Taos :

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles