George J. Gendelman : "Tous acteurs de la rupture"

George J. Gendelman, cofondateur des Ateliers de la Terre.[©PLANETWORKSSHOPS]

Chacun est susceptible de faire bouger les lignes, George J. Gendelman en est convaincu. Le cofondateur des Ateliers de la Terre avec Eric Bazin organise la dixième édition de la Global Conference qui, du 6 au 8 juillet, réunira une grande diversité d’acteurs et de pays. Objectif : élaborer un nouveau modèle de développement plus responsable et plus respectueux de l’homme et de l’environnement.

 

Quelle était votre ambition en créant les Ateliers de la Terre ?

Nous avons créé ces Ateliers en 2006, un an avant le Grenelle de l’environnement. Notre ambition était de réunir ONG, pouvoirs publics et entreprises afin de favoriser les passerelles entre ces différents acteurs. Nous sommes obligés de prendre la société dans son ensemble pour avancer et faire évoluer nos modes de fonctionnement.

 

Après dix ans d’existence, quelle évolution constatez-vous ?

Il y a une prise de conscience des problèmes plus importante, et des solutions également. Mais le développement durable reste un sujet fragile, qu’on laisse malheureusement de côté en temps de crise.

 

La réussite passe-t-elle par l’interaction entre les pays ?

Oui, car les problèmes et les solutions ne sont pas les mêmes selon les nations. Il y a aujourd’hui tellement d’interaction à travers le monde qu’on ne peut plus aborder ce sujet uniquement d’un point de vue national. Nous sommes tous acteurs de la rupture, c’est le thème de la Global Conference.

 

Qu’attendez-vous de la COP21 ?

Des engagements concrets et contraignants pour les pays. Il ne faut pas que cela reste des déclarations d’intention. J’attends que les pollueurs participent à hauteur de leurs responsabilités.

 

Vous aimerez aussi

Thierry Cheleman avait misé sur l’équipe de France féminine peu après le lancement de Direct 8.
Football Thierry Cheleman, directeur des sports du groupe Canal+ : «Cette Coupe du monde est un succès»
Livres Simon Laplace : «les Français éprouvent une certaine tendresse pour Jacques Chirac»
Manon Aubry : «Nathalie Loiseau est la risée d'un certain nombre d'eurodéputés»
Interview Manon Aubry : «Nathalie Loiseau est la risée d'un certain nombre d'eurodéputés»

Ailleurs sur le web

Derniers articles