Une société trouve le moyen d'extraire du carbone de l'air pour le recycler

Le système conçu par Carbon Engineering[Capture d'écran YouTube]

La firme canadienne Carbon Engineering, dont Bill Gates est l'un des principaux investisseurs, expérimente un système permettant d’extraire le carbone de l’atmosphère pour le recycler.

 

Pour ce faire, l'unité, située dans un territoire reculé de l’ouest du Canada, prélève le C02 grâce à des ventilateurs. Le carbone est ensuite séparé de l’air en passant par un filtre. Par une suite de procédés chimiques incluant l’utilisation d’hydrogène, le composant est enfin transformé en boulettes de combustible synthétique zéro émission. Le principal avantage de la matière ainsi créée réside dans la possibilité de l’utiliser dans des systèmes de production d’énergie déjà existants, sans avoir à les modifier.

 

 

L’unité témoin qui vient d’être inaugurée a été conçue pour collecter plus d’une tonne de carbone par jour, ce qui correspond à enlever une centaine de voitures des routes durant une année, affirme ses concepteurs. «Bien sur, cela reste une usine d’une taille expérimentale. Mais c’est très important pace que c’est la première fois que quelqu’un présente une technologie qui capture le carbone et qui a un potentiel d’être suffisamment agrandie pour avoir un impact réel sur l’environnement», a expliqué la compagnie dans un communiqué, relayé par le Huffington Post Québec.

«Nous prévoyons d’utiliser les informations de cette unité témoin pour concevoir notre premier projet commercialisable d’ici 2017», poursuit le document. Un projet qui ne coûtera pas plus de 200 millions de dollars. La société n’aura aucun mal à trouver les fonds, elle a reçu le soutien financier de plusieurs investisseurs privés tels que le milliardaire Bill Gates, et bénéficiera de subventions publiques.

 

Vous aimerez aussi

Environnement 13 conséquences concrètes du réchauffement climatique
Environnement 6 conséquences concrètes de la pollution de l'air sur la santé
Environnement Antarctique : la fonte annuelle des glaces est plus rapide que jamais

Ailleurs sur le web

Derniers articles