80 tonnes de glace place de la République pour la COP21

Les blocs de glace sont transportés en bateau puis en camion frigorifique. [Joergen Chemnitz]

Le projet Ice Watch ambitionne d’amener 80 tonnes de glace issues de la banquise du Groenland jusqu’à la place de la République à Paris.

L’objectif est de montrer concrètement aux urbains que le temps presse et que les effets du réchauffement climatique ne se font pas attendre. Il y aura douze blocs de glace disposés comme une horloge afin de symboliser le temps qui passe. Ils sont supposés fondre durant toute la durée de la COP21 qui se tiendra au Bourget du 30 novembre au 11 décembre.

Les attentats de Paris remettent tout en question

Ce projet est mené par l’artiste islandais Olafur Eliasson et par Minik Thorleif Rosing, professeur de géologie au musée d’histoire naturelle de Copenhague au Danemark. Il demande une logistique très complexe. Récupérés sur un morceau de banquise flottant dans un fjord, les blocs de glace vont être découpés puis tractés en bateau avant d’être mis dans des camions frigorifiques pour rallier Paris.

 

En théorie, Ice Watch devrait être inauguré le 29 novembre prochain. Les attentats de Paris menacent en effet le bon déroulement de ce projet. Mais un porte-parole du studio d’Olafur Eliasson a expliqué mercredi qu’ils sont «en contact avec les autorités française pour trouver la meilleure solution possible». Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a déjà montré son «grand enthousiasme» pour le projet. «Comme moi, il considère qu’Ice Watch constitue un manifeste pour le réchauffement climatique, bien meilleur qu’un discours», a déclaré Olafur Eliasson.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles