Alain Afflelou roule pour la santé avec le Bluetram à Paris

Le Bluetram dessert gratuitement neuf stations entre l'Arc de Triomphe et la place de la Concorde, tous les jours de 13h à 21h. [Direct Matin]

Lutter contre la pollution, c’est aussi agir pour la santé. Une idée qui a donné naissance à un partenariat inédit entre le Bluetram, le tramway nouvelle génération sans rail ni caténaire, et le groupe Alain Afflelou.

Ce dernier s’est engagé avec ce mode de transport ­propre, expérimenté actuellement sur les Champs-Elysées, pour sensibiliser sur les risques liés à la dégradation de la qualité de l’air et aux nuisances ­sonores. Des affiches du spécialiste de l’optique et des solutions auditives sont ainsi installées depuis hier sur les véhicules conçus par Blue Solutions, filiale du Groupe Bolloré et partenaire de la COP21, qui s’est déroulée le mois dernier dans la capitale.

Jusqu’au dimanche 17 janvier, les voyageurs et les passants pourront voir deux types de panneaux sur les Bluetram. L’un indique : «Pour les yeux, la pollution ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. ­Sachons les protéger», et l’autre : «Le silence c’est doux pour les oreilles. ­Sachons les protéger.» Cette campagne de sensibilisation d’Alain ­Afflelou s’appuie sur les atouts écologiques du tramway électrique de Blue Solutions, qui ne fait pas de bruit et ne rejette aucun gaz dans l’air. Un message qui prend tout son sens sur la plus belle avenue du monde, un axe majeur sur lequel ­circulent près de 80 000 véhicules chaque jour.

Protéger ses yeux et ses oreilles

Si les impacts des nuisances ­sonores sur l’ouïe, le stress et les troubles du sommeil sont désormais connus, ceux de la pollution atmosphérique sur les yeux le sont moins. Or les polluants, à l’image des particules fines émises dans les gaz d’échappements, entrent en contact avec la surface de l’œil et peuvent provoquer des irritations, des conjonctivites ou encore une sécheresse oculaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles