Les bébés chimpanzés sont la cible des trafiquants

Pour se procurer l’un d’entre eux, jusqu’à 10 adultes sont parfois massacrés.[HO / ANIMALS LEBANON / AFP]

Les chimpanzés, très prisés par les trafiquants, sont une espèce protégée. Mais une enquête menée par la BBC révèle que ces derniers sont prêts à tout pour se procurer leurs petits.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas pour leur fourrure que ces grands singes sont menacés. Mais pour devenir des animaux domestiques. Les trafiquants les capturent dans le but de les vendre à de riches acheteurs venus des pays du Golfe, d’Asie du Sud-Est ou encore de Chine, précisent nos confrères de la BBC.

A lire aussi : Les singes pourraient disparaître de la Terre d'ici 25 à 50 ans

Bien que ce trafic soit parfaitement illégal, rien n’arrête les trafiquants qui peuvent les monnayer à prix d’or. Chaque bébé chimpanzé est vendu autour de 12.500 dollars, autrement dit 11.500 euros. Et pour se procurer l’un d’entre eux, jusqu’à 10 adultes sont parfois massacrés. Ceux qui se mettent en travers de la route du trafiquant, et tentent de protéger le bébé convoité.

Après une enquête qui a duré plusieurs mois, les journalistes de la BBC se sont aperçus de l’existence d’un vaste réseau situé en Afrique de l’Ouest, principalement en Côte d’Ivoire. Un bébé a d’ailleurs été découvert dans une caisse, chez un trafiquant. «On estime ainsi que 3.000 d’entre eux (chimpanzés, orangs-outans, et gorilles) disparaissent chaque année à cause du trafic illégal, d’après l’ONU. En Afrique de l’Ouest, il ne reste que 65.000 chimpanzés, d’après les estimations», chiffre Courrier International sur cette menace.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles