Pour la NASA, les crevettes auraient la clé de la vie extraterrestre

Les crevettes des grandes profondeurs pourraient ressembler aux aliens. [Courtesy Chris German, WHOI/NSF, NASA/ROV Jason © 2012 WHOI]

Et si les extraterrestres ressemblaient à des crevettes ? C'est l'hypothèse émise par la NASA dans une étude récente fondée sur l'observation de ces animaux en conditions extrêmes.

 

Comment des crevettes parviennent-elles à survivre à des profondeurs extrêmes, dans des environnements très hostiles ? C'est en observant les mécanismes biologiques très précis auxquelles obéissent ces petits crustacés sur les monts hydrothermaux des Caraïbes que les chercheurs de la NASA ont estimé qu'il existait là un modèle potentiellement reproductible sur d'autres planètes.

Ces reliefs sous-marins, issus de mouvement tectoniques, sont des évents par lesquels s'échappent la chaleur du magma terrestre. A plus de 2000 mètres de profondeur, la pression est extrême, la lumière inexistante, la température très élevée et l'eau saturée d'élements chimiques peut propices au développement de la vie.

 

Modèle plausible

Grâce à un véhicule d'exploration très perfectionné, baptisé Jason, les chercheurs y ont pourtant observé des colonies très vivaces de crevettes (Rimicaris hybisae) qui parviennent pourtant à se développer dans ce milieu que l'on pourrait retrouver par exemple sur Europe, le satellite de Jupiter.

Ces crevettes seraient adaptées à ce milieu grâce à une symbiose étroite avec les bactéries très particulières qui y pullulent. Celles-ci en effet peuvent se nourrir de sulfures d'hydrogène, pourtant toxiques à une telle concentration. Présentes dans l'appareil buccal des crevettes, elles sont leur aliment de prédilection et permettent leur croissance. Imaginer de tels processus en milieu extraterrestre n'a rien d'absurde en déduisent les chercheurs.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles