La NASA a lancé sa capsule Orion pour son premier vol d'essai

La capsule Orion au moment de son largage depuis le C-17[© NASA] La capsule Orion au moment de son largage depuis le C-17[© NASA] [[© NASA] ]

Après un report de 24 heures à cause d'une anomalie technique, la Nasa a lancé vendredi sa capsule non-habitée Orion, premier vaisseau américain depuis Apollo capable d'emmener des astronautes au-delà de l'orbite terrestre et un jour vers Mars.

 

La puissante fusée Delta IV à deux étages de la société United Launch Alliance (ULA) transportant la capsule de 8,6 tonnes s'est arrachée de son pas de tir de la station de l'Armée de l'air de Cap Canaveral comme prévu à 12H05 GMT (07H05 heure locale), à l'ouverture d'une fenêtre de tir de 2 heures 39 minutes.

 

La mise en orbite

Après une ascension de 17 minutes, Orion se séparera du deuxième étage du lanceur pour se mettre sur une orbite elliptique. Le vaisseau effectuera deux tours de la Terre, dont le second à 5.800 km d'altitude, soit près de quatorze fois la distance de la Station spatiale internationale du sol (420 km), pour un périple de 4 heures et 24 minutes qui se conclura par un amerrissage en douceur dans l'océan Pacifique, à 1.000 kms des côtes mexicaines de la péninsule de Basse-Californie.

Vu l'altitude à laquelle Orion évoluera, elle pourra effectuer un retour dans l'atmosphère à plus de 32.000 km/h avant de se poser sur le Pacifique, freinée par trois parachutes.

 

Un vol test

Ce vol est destiné à tester principalement le bouclier thermique du vaisseau, qui doit résister à des températures de 2.200 degrés, ainsi que ses parachutes et ses ordinateurs de bord. Il y a aussi 1.200 capteurs pour mesurer les vibrations, le niveau de bruit et la température.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles