Deuxième sortie orbitale pour les astronautes de l'ISS

La Station spatiale internationale.[Nasa/AFP/Archives]

Deux membres d'équipage de la Station spatiale internationale (ISS) ont débuté mercredi une deuxième sortie orbitale sur trois prévues, pour installer des équipements nécessaires à l'amarrage des futurs vaisseaux commerciaux américains qui transporteront des astronautes, à partir de 2017.

 

Les Américains Barry Wilmore, commandant de l'équipage de l'ISS et Terry Virts, ingénieur de vol, ont commencé à émerger de la chambre de décompression de la Station à 11H51 GMT, soit 20 minutes avant l'heure prévue.

L'objectif de cette sortie est de poursuivre l'installation de câblages de plus de 110 mètres de longueur au total et de mécanismes permettant l'amarrage de deux futurs vaisseaux privés. Les sociétés SpaceX et Boeing achemineront des astronautes à la Station à partir de 2017, dans le cadre de contrats avec la Nasa.

Ils lubrifieront également plusieurs parties du bras télémanipulateur, Canadarm2, qui sera utilisé dans l'amarrage de ces vaisseaux en les saisissant quand ils seront près de l'ISS.

 

Une première sortie retardée

Barry Wilmore et Terry Virts avaient effectué une première expédition de plus de six heures samedi.

Cette sortie avait été retardée de 24 heures pour examiner le fonctionnement des scaphandres spatiaux, un problème récurrent avec une pièce du système de refroidissement de l'un d'entre eux préoccupait alors les ingénieurs.

 

Des scaphandres opérationnels

Il s'agissait du même problème potentiel qui en 2013 avait été à l'origine d'une infiltration d'eau dans le casque de l'astronaute italien Luca Parmitano. Celui-ci avait dû interrompre sa mission et regagner la Station en urgence.
    
Mais samedi les deux scaphandres ont parfaitement fonctionné lors de la première sortie, a indiqué la Nasa.

 

Dimanche : dernière sortie orbitale

Une troisième expédition orbitale pour achever ces travaux est prévue dimanche prochain.

Il s'agit de la troisième expédition dans l'espace pour Barry Wilmore, 52 ans, et de la deuxième pour Terry Virts, 47 ans.

L'astronaute italienne de l'Agence spatiale européenne, Samantha Cristoforetti, assistera les deux réparateurs de l'espace en coordonnant cette chorégraphie orbitale. Elle sera aussi aux commandes du bras télémanipulateur, Canadarm2.
 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles