Quels phénomènes observer lors des Nuits des Étoiles ?

Les 7, 8, et 9 août auront lieu la 25ème édition de la Nuit des Étoile organisée par l'Association française d'astronomie. [Vanil-Noir/FlickRcc]

Les 7, 8, et 9 août, partout en France ainsi qu’en Suisse, Belgique, Italie et Afrique du Nord, auront lieu quelques 416 manifestations dans le cadre de la 25édition des Nuits des Étoiles.

 

Cette année, les Nuits des Étoiles auront pour thème "Climat et atmosphères planétaires". En marge de la COP21 qui se déroulera début décembre à Paris, cette 25ème édition célèbre également les 20 ans de la découverte de la première exoplanète, 51 Pegasi, ainsi que le survol récent de Pluton et ses satellites par la mission New Horizons de la NASA.

Pas moins de 285 sites se mobilisent pour ces trois nuits, organisant ainsi 416 activités différentes, réparties sur un vaste territoire comprenant la France, la Suisse, la Belgique, l’Italie et l’Afrique du Nord.

Pour connaître le programme, il suffit de se rendre sur la carte interactive du site des Nuits des Étoiles.

 

Que voir dans le ciel lors de ces nuits ? 

Dès 21h00, les regards pourront se tourner vers l'ouest. Il sera alors possible d'observer pendant un bref instant Jupiter, la géante gazeuse, près du soleil couchant. Saturne, la planète aux anneaux fera aussi son apparition au-dessus de l'horizon sud-ouest jusqu'à 1h00 du matin.

Vers 22h30, alors que la nuit est complètement tombée, c'est le moment de scruter la voûte céleste. Mention spéciale pour la galaxie d'Andromède qui pourra être observée.

A l'aide d'une carte du ciel, ou d'un smartphone, le public pourra retrouver les constellations. Les traditionnelles Grande Ourse et Petite Ourse seront facilement décelables dans le ciel. Les plus avertis pourront admirer le triangle de l'été, composé des trois étoiles Véga, Deneb et Altaïr, ainsi qu'Arcturus, de la constellation du Bouvier. Des constellations qui peuvent mieux s'observer au télescope.

Les moins scientifiques pourront se contenter d'admirer les étoiles filantes qui seront visibles sous forme de traînées lumineuses très brillantes. "Pour les regarder, un transat et vos yeux suffisent.", assurent les organisateurs des Nuits des Étoiles.

On notera également cette année un pic d’activité des Perséides - des tombées de poussières de comète Switt-Tuttle - entre le 12 et le 13 août.

 

Une édition placée sous le signe de la préservation de notre atmosphère

Organisée par l’Association française d’astronomie (AFA), cette édition des Nuits des Étoiles sera placée sous le signe de la préservation de notre atmosphère. 20 ans après la découverte de 51 Pegasi, les scientifiques en sont arrivés à cette conclusion : la Terre est la seule planète de notre système solaire à pouvoir accueillir la vie.

"Il est donc indispensable de comprendre que l'atmosphère terrestre est unique en son genre et qu'il faut la préserver. Cela signifie lutter contre le réchauffement climatique et stopper la perte de biodiversité", explique l’association.

L’AFA encourage les gens à regarder le ciel pendant ces 3 jours, afin de mieux comprendre l’origine de notre vie, comment l’univers a-t-il été crée, quel est le rôle des étoiles, comment les planètes se sont constituées, comment la vie est apparue et dans quelle conditions.

Une occasion pour les habitants de cette planète de constater qu’on ne trouve pas de Terre de substitution dans le ciel

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles