Ballantine's invente un verre pour boire du whisky dans l’espace

Le verre est composé d'un fond en acier, d'un réservoir, d'un canal et d'une embouchure. [Capture d'écran/Ballantine's/Youtube]

La marque de whisky Ballantine’s a imaginé un verre qui permettra aux futurs touristes de l’espace de boire du whisky dans en apesanteur, pour une expérience hors du commun.

 

Ballantine’s a décidé de financer le développement de ce verre afin d'anticiper la démocratisation à venir du tourisme de l'espace. "Il faut se tenir prêts. Le tourisme dans l’espace va se développer. À mon avis, je pense que ça va se passer très vite", déclarait Peter Moore, directeur de la marque.

Le verre est composé d’un fond en acier inoxydable plaqué or, avec une bague en spirale où est fixé un réservoir pour le whisky. Ensuite, le long du verre, on trouve un canal qui conduit à une embouchure où la dégustation peut avoir lieu. "C’est magique de voir comment les choses agissent sans la gravité", expliquait James Parr, fondateur de l’Open Space Agency à qui a été confié la création du verre.

 

 

Les tests ont eu lieu à Brême en Allemagne, où l’on trouve un laboratoire équipé d’une "drop tower" (littéralement, "la tour de la chute") de 146,3 mètres de haut. Le verre, lâché du haut de la tour, fait une chute durant laquelle il atteint un niveau de gravité 0 pendant quatre secondes avant d’atterrir sur un coussin.

Grâce à une vidéo, les scientifiques ont pu observer les réactions du liquide lors des quatre secondes : "Le whisky est remonté le long du canal jusqu’à l’embouchure et il s’est déversé".

Le verre pour whisky devrait pouvoir être utilisé pour n’importe quel autre liquide. M. Parr a expliqué avoir déjà discuté avec la compagnie Made in Space, qui a envoyé une imprimante 3D à une station spatiale, afin de faire fabriquer une de ces tasses pour qu’elle soit testée par des astronautes. Sandy Hyslop, maître mélangeur de Ballantine’s, a réinventé la composition du Ballantine’s pour combler les changements gustatifs décrit par plusieurs astronautes à la fin de leurs voyages.

 

 

Depuis le début de l’exploration spatiale, les astronautes étaient obligés de boire leurs boissons à l’aide de sachets en plastiques percés. Un manque de confort dont s’était plaint l’astronaute Donald Pettit au retour d’une de ses missions en 2008. Cette plainte avait alors atteint Mark Weisogel, professeur d’ingénierie à l’université de Portland aux Etats-Unis. Il avait alors conseillé à l’astronaute de créer une coupe en forme de goutte d’eau pour boire son café. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles