Etoile KIC8462852 : pas d’origine extraterrestre pour le SETI

Pendant deux semaines, le gigantesque Telescope Allen Array du SETI a étudié l'étoile KIC8462852. [NASA / ESA/ Archives Direct Matin]

Le mois dernier, les astronomes avaient découvert une étrange étoile, KIC8462852, autour de laquelle gravite une masse «d’objets non identifiés». Mais le SETI rejette aujourd'hui l'idée d'une origine extraterrestre de ceux-ci. 

L'enthousiame des scientifiques quant à KIC8462852 s'expliquait par le scintillement de l’étoile brutalement interrompu à plusieurs reprises et à intervalles irréguliers. Certains avançaient alors l’hypothèse d'une "mégastructure" autour de l'étoile d'origine extraterrestre. Le SETI, le célèbre programme américain dont le but est de détecter les signaux que pourrait émettre une intelligence extraterrestre, avait d'ailleurs à ce point pris la découverte au sérieux que les astronomes du programme avaient décidé d'utiliser l’un de leur plus gros téléscopes.

Une observation longue de deux semaines

Ainsi, pendant deux semaines, le gigantesque Telescope Allen Array, un immense ensemble composé de 42 antennes chacune mesurant plus de 6 mètres, a eu son objectif braqué sur KIC8462852. Les chercheurs ont étudié les signaux à bande étroite que les civilisations extraterrestres pourraient utiliser pour diffuser leurs ondes - et qui signaleraient leur existence - et les signaux à large bande qui peuvent être générés par les systèmes de propulsion d’engins spatiaux.

Mais les premiers résultats dévoilés le vendredi 6 novembre par le SETI, sont beaucoup plus prudents. Selon les astronomes du programme rien n’indique en effet que cette "mégastructure" soit le fruit d’une intelligence extraterrestre. Cela ne signifie pas que cette civilisation n’existe pas et que les chercheurs ne trouveront rien, mais jusqu'à présent du moins, rien n’indique qu’une vie intelligente existe sur KIC 8462852.

"Au cours de l’histoire, l'astronomie nous a enseigné qu’à chaque fois que nous pensions avoir découvert un phénomène dû à une activité extraterrestre, nous avions tort" a déclaré  Shostak, le directeur du SETI. "Mais bien qu'il soit fort probable que le comportement de cette étrange étoile soit dû à un phénomène naturel, il est de notre ressort de le vérifier", a-t-il tenu à préciser.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles