Combien de temps va encore vivre Philae ?

Comme Tchouri s'éloigne du soleil, Philae n'a plus que quelques mois à vivre.[MEDIALIAB / ESA / AFP]

Philae, le petit robot envoyé l’année dernière sur la comète Tchouri pourrait reprendre contact avec la sonde Rosetta dès cette semaine et ainsi se remettre au travail.

Si elle y parvient, ce se serait une belle manière de célébrer l’anniversaire de cette prouesse de l’Agence spatiale européenne (ESA). Pour l’instant, l’optimisme est de mise. «Je suis à nouveau à environ 200 km de la comète. Cela améliore les chances d'avoir des nouvelles de Philae», a ainsi fièrement annoncé lundi Rosetta sur Twitter.

Cet été, la sonde s’était prudemment éloignée de Tchouri à mesure que la comète se rapprochait du Soleil.  Or pour que Philae communique avec Rosetta, et par ricochet avec la Terre, celle-ci doit se trouver à moins de 200 km de la comète.

Des déboires et des bonnes surprises

En réalité, les scientifiques croisent les doigts. Car depuis le début de l’aventure de Philae, ils doivent composer avec des déboires et de bonnes surprises. Ainsi, après plusieurs rebonds imprévus lors de son atterrissage, Philae s’était stabilisé à l'ombre, entre deux falaises faisant craindre le pire pour ses instruments de mesures. Ensuite, s’il s’était bien mis au travail pendant 60 heures grâce à sa pile au lithium, il s’était éteint faute d’un ensoleillement suffisant pour que ses panneaux solaires alimentent ses batteries au lithium-ion.  

Mais le robot s'est réveillé à l'improviste le 13 juin et a établi plusieurs contacts avec la Terre. Avant de ne plus communiquer du tout depuis le 9 juillet, laissant craindre qu'il ne soit partiellement endommagé. De l’aveu même des scientifiques, il y a 50% de chance que Rosetta puisse reprendre contact avec le robot.

Encore quelques semaines

Dans le meilleur des cas, si les batteries de Philae fonctionnent, le petit robot pourrait reprendre du service pour quelques mois. Il serait en mesure de transmettre des informations à partir de fin novembre, début décembre. Et ce d’autant plus facilement qu’il suffit aux scientifiques d'avoir des contacts d'une dizaine de minutes par jour pour réaliser leurs expériences.

En revanche dès janvier, les expériences seront plus compliquées dans la mesure où la comète s'éloignant du Soleil, les panneaux solaires de la sonde finiront par ne plus recevoir assez de lumière pour lui permettre de fonctionner correctement. Philae pourra alors prendre une retraite bien méritée et s'assoupir définitivement, en attendant que Rosetta ne le rejoigne en septembre 2016 pour finir sa vie sur la comète.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles