Quelle est la différence entre une météorite et une comète ?

Une comète traverse l'espace au large de la planète Mars. [Ho / NASA / AFP].

L’astronomie, comme toutes les sciences, déteste les approximations. Et si dans le langage courant les notions de météorite et de comète sont parfois associées voire confondues, elles sont en réalité bien différentes.

Une comète est issue d’un astéroïde qui lui est un corps composé de roches, de métaux et de glace provenant du système solaire.  En général, un astéroïde est de forme assez irrégulière et sa taille peut varier de quelques mètres à plusieurs kilomètres.

Lorsqu’un astéroïde s’approche de la Terre, il se désintègre partiellement ou complètement. C’est à ce moment-là précisément que se forment les météorites. Les scientifiques les différencient des astéroïdes surtout en raison de leur taille, beaucoup plus petite, qui est généralement inférieure à un mètre.

A lire aussi : Le premier décès causé par une météorite recensé en Inde

La grande majorité des météorites sont réduites en poussière lorsqu'elles entrent en contact avec l'atmosphère mais il peut arriver que certaines d'entre elles s’écrasent sur la Terre. Mais, dans l’immense majorité des cas, personne ne s’en rend compte car elles finissent 9 fois sur 10 leur course dans des zones inhabitées comme les océans. 

En théorie, même si la probabilité est très faible, un astéroïde pourrait aussi venir s'écraser sur la Terre mais cela signerait alors la disparition probable de l'espèce humaine.

L’homme, justement, a de tous temps eu les yeux rivés vers le ciel ce qui parfois lui a permis d’observer d’étranges trainées lumineuses, qui sont parfois des comètes. Des masses formées à partir d'un mélange de gaz, de roche et de poussière gelés.

A lire aussi : Tout savoir sur l'astéroïde 2013 TX68 qui va frôler la Terre le 5 mars

Nommées suivant le nom grec coma, qui signifie «queue», les comètes sont en effet souvent vues avec une queue étincelante dans le ciel. Cela s’explique par le fait que, lorsqu’elles s’approchent du soleil, une fine couche d’atmosphère étendue sur plusieurs kilomètres, appelée la chevelure, se forme autour d’elles.

Les comètes deviennent spectaculaires en quelques jours et leur déplacement dans les cieux est parfaitement visible. Pendant longtemps elles furent perçues comme des signes de terribles présages et aujourd’hui encore, leur origine n’est pas clairement établie. 

Les experts pensent qu’elles sont apparues pendant la création de notre système solaire et qu’elles seraient contenues dans des espèces de «réservoirs», dont le plus connu est le nuage d’Oort. D’après eux, la probabilité d’une collision entre la Terre et une comète n’est en théorie pas impossible mais, rassurons-nous, elle serait encore bien moindre comparée aux chutes de météorites.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles