L’Univers compte dix fois plus de galaxies que ce que l’on pensait

Une équipe d'astronomes estime à près de 2 000 milliards le nombre de galaxies dans l'Univers. Une équipe d'astronomes estime à près de 2 000 milliards le nombre de galaxies dans l'Univers.[ESA/HUBBLE & NASA / AFP]

Combien y-a-t-il de galaxies dans notre Univers ? C’est une question à laquelle tentent de répondre les astrophysiciens depuis des décennies.

Ces dernières années, les scientifiques estimaient ce nombre entre 100 milliards et 200 milliards. Mais il semble qu’ils étaient loin du compte. Selon une étude (en anglais), publiée jeudi 13 octobre, il y aurait en réalité «dix fois plus» de galaxies dans l’Univers que ne le pensaient les scientifiques jusqu’à maintenant, le nombre atteignant 2.000 milliards.

Pour son comptage, une équipe internationale d’astronomes, menée par le professeur Christopher Conselice de l’Université de Nottingham (Royaume-Uni) a notamment travaillé avec des données du télescope Hubble. Ce dernier a été développé par la Nasa et l’agence spatial européenne.

 

 

Ces chercheurs ont ensuite utilisé des méthodes de statistiques et se sont servi de ce que l’on connaît de l’Univers proche pour deviner ce qui passe plus loin. Selon eux, les télescopes actuels ne permettent d’étudier que 10% des galaxies car plus ces dernières sont distantes, plus leur lumière peine à parvenir jusqu’à nous.

Une nouvelle génération de télescopes

«C’est sidérant de penser que 90% des galaxies du cosmos doivent encore être étudiées», déclare Christopher Conselice. «Qui sait ce que nous allons encore découvrir quand nous serons en mesure d’étudier ces galaxies grâce à la nouvelle génération de télescopes ?», s’est réjoui le chercheur britannique dans un communiqué accompagnant l’étude.

A lire aussi : Hubble fête ses 26 ans avec une nébuleuse spectaculaire

De nouveaux télescopes, plus gros et plus perfectionnés, sont en train d’être construits. Parmi eux, le «James Webb Space Télescope», développé par la Nasa, l’Agence spatiale européenne et l’Agence spatiale canadienne, sera équipé d’un miroir trois fois plus grand que celui du télescope Hubble. L’instrument permettra d’observer des galaxies extrêmement lointaines. Il sera opérationnel d’ici la fin de l’année.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles