Vidéo : un funambule bat deux nouveaux records à Chicago

Le funambule Nik Wallenda a battu deux records du monde en traversant le câble incliné le plus haut et en réalisant une de ses traversées les yeux bandés à Chicago le 2 novembre 2014. [Capture Youtube]

Le funambule Nik Wallenda vient de réaliser deux nouveaux records du monde dans la nuit de dimanche à lundi en traversant trois des plus hauts gratte-ciels de Chicago, aux États-Unis. Il a réalisé cet exploit, sans filet, ni harnais de sécurité.

 

L'Américain Nik Wallenda a battu deux records en un dans la nuit du 2 novembre à Chicago : il a remporté le record de la plus haute traversée d'un câble incliné, et celui de la plus haute traversée faite les yeux bandés.

Le funambule a effectué la première partie de son parcours en marchant sur un câble reliant la Marina Tower (180 mètres de hauteur) et le sommet du Leo Brunett Building (205 mètres de haut). Le câble, passant au-dessus du Chicago River, était placé à une inclinaison de 19 degrés.

Nik Wallenda a traversé les 138 mètres du câble en 6 minutes et 52 secondes.

Il a ensuite réalisé la deuxième partie de son exploit en parcourant les yeux bandés les 29 mètres séparant deux tours de Marina City en 1 minute 17. Nik Wallenda était guidé par les indications de son père par le biais d'une oreillette.

 

Une traversée à hauts risques

Cette traversée réalisée sans filet ni harnais fut d'autant plus risquée que Chicago est réputée pour ses vents violents et ses basses températures.

La chaîne Discovery avait d'ailleurs préféré retransmettre les images du funambule avec un retard de quelques secondes, en cas de chute.

Le funambule, qui s'est entraîné pendant près d'un an pour réaliser ce record, a expliqué qu'en cas de chute, son ultime recours aurait été de s'accrocher au câble jusqu'à l'arrivée des secours, comme le rapporte le Daily Mail.

 

Déjà de nombreux exploits

Terry, le père de Nik Wallenda, avait déclaré que la traversée les yeux bandés était la partie qui inquiétait le plus son fils. Il expliquait alors : "Nik a dû se laisser complétement guider par ce que je lui disais, je lui décrivais où il était et ce qui était devant lui."

Nik Wallenda avait déjà fait parler de lui en devenant le premier homme à traverser le Grand Canyon en 2013, à 450 mètres de hauteur, sans aucune sécurité. Il avait également traversé un câble au-dessus des Chutes du Niagara en 2012

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles