Route du Rhum : "petite frayeur" pour Loïck Peyron, le vainqueur

Loïck Peyron vainqueur à Pointe-à-Pitre.[NICOLAS DERNE / AFP]

Loïck Peyron, vainqueur lundi matin la Route du Rhum, a confessé avoir vécu "une petite frayeur" après s'être endormi à la barre, et quelques "moments d'angoisse" en raison de soucis techniques finalement sans conséquence sur sa course.

 

Q: Vous êtes-vous fait peur durant cette course?

R: "Dans le Golfe de Gascogne, il y avait une mer très formée, vraiment pas drôle. C'était impossible de dormir, donc, quitte à ne pas dormir j'ai barré beaucoup. Jusqu'au moment où je me suis endormi à la barre, dans un grain, de nuit, avec beaucoup de pluie. Je suis tombé et me suis accroché à la barre, c'est la seule chose que j'avais dans les mains. Evidemment, ça a fait abattre le bateau, je me suis mis pas loin de chavirer. Le temps de remonter, de tourner la barre dans l'autre sens, c'était un peu limite. Une petite frayeur!"

 

Q: Après avoir franchi la ligne d'arrivée, vous avez signalé avoir eu des soucis techniques. Pouvez-vous préciser?

R: "Au bout du 3e jour il me semble, il y avait des amorces de vraies ruptures au milieu du bras de liaison avant. C'était assez impressionnant. C'était de petits décollements de parties non structurelles. Je me suis déguisé en spéléo pour aller visiter les bras de liaison. Il y a eu quelques moments d'angoisse pour le team à terre. Et puis, après quelques investigations avec le chantier et les architectes, tout le monde avait l'air rassuré, autant que moi."

 

Q: Que pensez-vous de la course de votre poursuivant immédiat, Yann Guichard (à la barre du plus grand bateau de la course, Spindrift 2, 40 m)?

R: "Yann est en train de faire un travail ahurissant. C'est un exploit considérable, c'est énorme. Ces bateaux-là sont totalement déraisonnables. C'est pour ça que c'est passionnant. Heureusement que c'est déraisonnable, sinon on se ferait chier! Après, il y a une question d'efficacité. Les +gros bébés+ ont du mal à exploiter leur longueur. On l'a vu avec Yann. Lui, il est sur une machine qu'il subit."

 

 

À suivre aussi

voile Route du Rhum : Alex Thomson s'écrase sur une falaise et repart après avoir utilisé son moteur
Editorial La semaine de Philippe Labro : l'image outre-Atlantique, le courage transatlantique
Loïck Peyron occupe la 6e place de la catégorie Rhum Multi.
Route du Rhum Loïck Peyron mène sa «barque»

Ailleurs sur le web

Derniers articles